Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustrationPhoto d'illustration

La SNCF explique les dysfonctionnements actuels par le manque de matériel

12 Déc 2014 - 21:36

Le train Gap-Briançon de 6h17 a été une nouvelle fois supprimé, ce vendredi matin, après l’avoir déjà été ce jeudi. D’autres TER ont aussi été annulés ce vendredi.

« Notre production est en ce moment très affectée par le manque de matériel », reconnaît Vincent Guazzi, le responsable de la ligne SNCF des Alpes sur son blog. « Les engins moteurs thermiques connaissent des pannes à répétition avant départ ou en cours de route. De ce fait, certains trains sont supprimés. »

Selon lui, « deux cas peuvent se produire:

  • la suppression est connue la veille car nous savons que nous n’aurons pas le matériel pour assurer le train: nous passons commande d’un ou plusieurs cars afin de mettre en place une substitution à l’heure de départ du TER concerné;
  • la suppression est inopinée: si une solution rapide existe (autre train, LER) alors nous vous demandons d’emprunter celle-ci, sinon nous passons commande d’un car. Cette commande est fonction de la disponibilité des autocaristes locaux qui font tout leur possible pour satisfaire la demande, mais qui n’ont pas forcément les moyens disponibles immédiatement et à la gare concernée.

Je regrette vivement cette situation, et je déplore ce manque de matériel. Nous faisons notre possible pour remédier à ces problématiques. Sachez que les agents SNCF présents dans les gares subissent eux aussi l’ensemble de ces désagréments. J’espère que « la sortie du tunnel » de cette crise arrivera très bientôt. »


+ Sur le même sujet...