AccueilActualités informatique200 millions d'euros : Apple et Amazon doivent payer une amende en...

200 millions d’euros : Apple et Amazon doivent payer une amende en Italie

Suite à une procédure de concurrence engagée dès l’été 2020 par la République italienne contre le géant du commerce électronique Amazon et le groupe Apple spécialisé dans l’iPhone, les deux parties doivent désormais payer une lourde amende pour de possibles accords de vente et des contrats d’exclusivité illicites. C’est ce qu’a décidé l’autorité antitrust compétente, l’Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato, en abrégé AGCM.

Sommaire

Selon la décision, plus de 200 millions d’euros doivent être payés au total. Apple se taille la part du lion avec 134,5 millions d’euros, Amazon devant verser 68,7 millions d’euros. En outre, les entreprises doivent lever les restrictions imposées aux fournisseurs tiers afin qu’ils puissent accéder aux produits d’Apple et de sa filiale audio Beats « de manière non discriminatoire » et les vendre sur le site italien d’Amazon (Amazon.it).

Au début, l’AGCM avait surtout examiné les produits Beats, mais elle s’est ensuite penchée sur la vente de matériel Apple ordinaire. Selon les autorités de la concurrence, il se peut qu’Apple et Amazon entretiennent une « coopération qui entrave la concurrence ». Il y aurait eu des accords interdits qui auraient conduit à ce que d’autres commerçants en électronique, qui ne figurent pas dans le programme de vente officiel d’Apple, n’aient tout simplement pas le droit de vendre leurs produits sur la place de marché.

Apple a indiqué dans un communiqué qu’elle ne voyait aucune faute de sa part et qu’elle ferait appel de la sanction. Amazon n’a pas réagi dans l’immédiat. Selon Apple, la collaboration avec le géant du commerce électronique vise avant tout à éviter la vente de contrefaçons. L’entreprise travaille en étroite collaboration avec ses partenaires revendeurs afin de s’assurer que « les clients achètent des produits authentiques ». Il existe pour cela des « équipes d’experts dans le monde entier », qui travaillent également avec les autorités de poursuite pénale, les douanes et justement les commerçants.

Amazon et Apple ne collaborent officiellement que depuis 2018. Auparavant, Amazon n’était pas un canal de vente au détail officiel d’Apple et les produits provenaient uniquement de fournisseurs tiers. Désormais, il existe toutefois des directives spéciales pour les commerçants qui souhaitent proposer officiellement des produits Apple sur Amazon. Cela a même eu des répercussions sur les ventes de produits d’occasion – dans un premier temps aux États-Unis – car Apple n’autorisait leurs revendeurs à proposer des produits sur Amazon que s’ils atteignaient certains seuils de chiffre d’affaires.

Plus d'articles