Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus

Une agence de développement économique et touristique va voir le jour

10 Fév 2014 - 17:35

Peu de délibérations au menu de la séance plénière du conseil général ce mardi. Outre la hausse des droits de mutation, il sera question du bilan du plan départemental d’insertion qui arrive à expiration et des perspectives du prochain plan 2014-2016.

Fin 2013, le département comptait 2400 bénéficiaires du RSA (2284 en 2012 et 2105 en 2011), 1480 contrats d’engagement signés (587 en 2011) et 300 contrats aidés. « 70 personnes ont été convoquées pour ne pas avoir respecté leurs engagements dans le cadre des obligations légales », précise le président du conseil général Jean-Yves Dusserre. Ces convocations ont valeur d’avertissement ou précèdent une exclusion du dispositif. Pour un retour de ces personnes vers l’emploi, « on va mettre l’accent sur les créateurs d’entreprise, les bénéficiaires du RSA reconnus travailleurs handicapés, financer des actions mises en œuvre par des associations, passer des marchés publics pour un accompagnement spécifique », énumère M. Dusserre. Une mesure « n’a pas pleinement fonctionné »: l’emploi de deux personnels de Pôle emploi pour remettre sur le marché du travail des bénéficiaires du RSA.

Il sera aussi question d’économie ce mardi. Le président a annoncé la création d’une agence départementale de développement économique et touristique (fusion du Comité départemental du tourisme et de Hautes-Alpes développement) en 2014. Une démarche qui devrait satisfaire l’opposition, permettant de « limiter les frais de fonctionnement et à budget constant d’avoir plus de moyens, alors qu’aujourd’hui, on multiplie le personnel, les locaux… », regrette Bernard Jaussaud.

L’élu d’opposition est aussi favorable à la participation financière du Département quant à la mise en place de navettes Modane – Serre Chevalier, au fait d’aller « chercher les touristes à la sortie des trains et des avions ». Favorable aussi à la convention de financement avec la Région sur l’accessibilité de 122 aires d’arrêt d’autocars pour un montant de 2 millions d’euros sur 3 ans. Bernard Jaussaud, en tant que conseiller régional, salue aussi l’aide aux entreprises à travers le renouvellement de la convention de partenariat économique entre le Département et la Région.

Jean-Yves Dusserre évoquera aussi le contrat de plan Etat-Région 2014-2020. « C’est le moment de faire émerger les projets. J’attends surtout du contrat de plan qu’il y ait un désenclavement physique du territoire, dans les domaines routier et ferroviaire. » Dans ce dernier domaine, pour lui, les réparations ne suffisent pas. « Il faut un vrai grand projet. »

A l’issue de la séance plénière, la commission permanente se réunira à huis-clos pour engager un programme de 46,6 millions d’euros dont 6,87 M€ pour les routes (préparation des travaux de reconstruction du pont de l’avenue à Briançon, aires de covoiturage, pôles multimodaux…), 1,2 M€ de subventions aux associations, 17 M€ de politique bâtimentaire, 2,4 M€ pour l’éducation, 5,57 M€ pour l’aménagement du territoire, 2,04 M€ pour les nouvelles technologies, 2,02 M€ pour le tourisme…

Matheron produits pétroliers Gap

+ Sur le même sujet...