Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Karine Berger à La Rochelle2

Karine Berger pour la suppression de la fonction de Premier ministre

29 Août 2014 - 17:28

La députée socialiste des Hautes-Alpes Karine Berger participe à l’université d’été du PS qui se tient à La Rochelle. Elle a présenté ce vendredi après-midi, lors d’une conférence de presse, le livre qu’elle a coécrit avec trois autres députés, Valérie Rabault, Yann Galut et Alexis Bachelay, intitulé « Contre la mort de la gauche ». Dans cet ouvrage, les quatre auteurs, qui ont créé la sensibilité « Cohérence socialiste » au sein du PS, préconisent notamment « la suppression de la fonction de Premier ministre pour sortir d’institutions bancales ».

Parmi les autres propositions figurent notamment la réduction du nombre de députés à 400 (au lieu de 577) et de sénateurs à 100 (au lieu de 348), l’introduction d’une dose de proportionnelle pour les députés et la modification du mode d’élection des sénateurs, ou encore la limitation du cumul des mandats dans le temps. Les quatre députés socialistes souhaitent par ailleurs l’adhésion automatique des salariés aux syndicats «pour répondre à la crise de la représentativité».

Au cours de son intervention, Karine Berger s’est exprimée sur l’ambiance qui règne au sein de son parti : « Ce qui s’est passé lors des derniers mois appelle à un débat sur la ligne politique », à une « clarification au sein du parti », estime-t-elle. Elle est revenue sur le débat actuel autour des aides aux entreprises : « Les militants demandent à ce que les questions de la conditionnalisation des aides soit posée au sein du parti ». Elle espère sur ce point des éclaircissements sur « le contenu du nouveau gouvernement » d’ici les prochaines semaines. Pour l’heure, les déclarations du Premier ministre et du nouveau ministre de l’Economie ne semblent pas aller dans le sens des préconisations de ces quatre députés à l’origine de la création de la sensibilité « Cohérence socialiste »…


+ Sur le même sujet...