Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
John Maloof Jeffrey Goldstein

Affaire Vivian Maier : les deux collectionneurs américains répondent à L’e-media 05

11 Sep 2014 - 10:25

Les deux collectionneurs principaux des photos de Vivian Maier, les Américains John Maloof et Jeffrey Goldstein, ont reçu une lettre de l’administrateur ad-hoc désigné par le tribunal du comté de Cook (Illinois) leur déconseillant de continuer à vendre les œuvres de la photographe américaine d’origine champsaurine en attendant de déterminer qui détiendra les droits sur son œuvre. Que pensent les deux collectionneurs de ce rebondissement ? Que comptent-ils faire ? John Maloof et Jeffrey Goldstein répondent à L’e-media 05.

« On m’a dit qu’il serait improbable qu’un seul individu soit l’héritier des droits »

M. Goldstein considère que rien n’est joué, que le tribunal pourrait désigner une, deux, voire davantage de personnes encore, comme détentrices des droits sur l’œuvre de Vivian Maier et qu’il serait d’ailleurs « improbable qu’un seul individu en soit l’héritier ». « Les corps d’Etat cherchent à savoir s’il n’existe pas un plus proche parent aux Etats-Unis. Cette personne, ou ces personnes, seraient des descendants de Charles, le frère de Vivian. Très tôt, nous avons vraiment cherché de ce côté mais nos investigations n’ont pas abouti. »

John Maloof dit son désir de conclure un nouvel accord

John Maloof avait lui aussi mené sa propre enquête. « Plusieurs experts m’ont expliqué que j’avais en face de moi le bon parent (le Champsaurin Sylvain Jaussaud, NDLR) avec lequel passer un accord », assure-t-il. L’ex-agent immobilier devenu photographe est prudent quant à la désignation du Gapençais Francis Baille comme héritier de Vivian Maier. « L’administrateur public de l’Illinois travaille sur le sujet et il se peut que Francis Baille ne soit pas le plus proche parent. Nous faisons tous en sorte de trouver la bonne personne qui détiendra les droits et avec laquelle négocier. » John Maloof dévoile ainsi son désir de parvenir à un nouvel accord : « Je travaille avec tout le monde pour résoudre le problème afin que nous puissions ainsi continuer à faire connaître dans le monde entier le travail de Vivian Maier. »

Jeffrey Goldstein accorde tout son soutien à John Maloof et à son combat juridique. « La décision lui appartient de savoir s’il continuera ou non à diffuser le travail et l’héritage de Vivian Maier pendant cette bataille juridique. Cette situation est unique et la justice pourrait prendre des années à la résoudre. » Le collectionneur estime que ce nouvel épisode s’inscrit dans la droite ligne du déroulé de l’histoire de Vivian Maier : « L’histoire et le travail de Vivian Maier tournaient autour du drame humain. Or, chaque chapitre de cette histoire en est rempli. L’art reflète la vie et le projet Vivian Maier en est la parfaite métaphore. »

Jeffrey Goldstein tient à exprimer sa gratitude « aux amis que nous nous sommes fait dans la vallée (du Champsaur, NDLR). Leur aide et leur passion nous ont été indispensables. Nous espérons les revoir prochainement et que le problème va se résoudre afin que nous puissions encore partager ensemble l’œuvre de Vivian Maier. »


+ Sur le même sujet...