Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Les bénévoles des Restos devant leur nouveau local

Restos du cœur : un nouveau local à Gap, de nouvelles missions

16 Sep 2014 - 20:02

Les bénévoles des Restos du cœur ont inauguré leur nouveau local de Gap ce mardi soir, en compagnie de la conseillère régionale Christine Nivou et de Françoise Dusserre, adjointe aux affaires sociales et vice-présidente du CCAS (centre communal d’action sociale). Fini, le local trop petit et mal réparti de la rue de Valserres. Les Restos disposent désormais d’un espace d’accueil et de distribution de 150 m², sans compter 150 autres m² dédiés au stockage des denrées, aux Fauvins. Les travaux de ce bâtiment, loué par l’association, ont été financés à plus de 90% par l’association nationale.

La distribution de denrées alimentaires ne représente plus que 30% de l’activité

Les Restos du coeurL’accueil des bénéficiaires était vraiment la priorité de l’association dont la mission va désormais bien au-delà de la distribution alimentaire, qui ne représente plus que 30% de son activité. L’antenne de Gap propose du soutien scolaire (une douzaine d’élèves), de la délivrance de microcrédit (une vingtaine par an), de l’aide à la gestion budgétaire (une dizaine de personnes), des vêtements et autres fournitures pour enfants (issus de dons) et un espace coiffure (274 personnes coiffées en un an). Prochainement, une cellule accompagnera les demandeurs dans leurs démarches administratives « car à 90%, ils sont sans emploi », avance Bernard Gay-Para, président de l’antenne départementale des Restos du cœur.

98.000 repas servis la saison dernière, dont 60.000 à Gap

Les Restos du coeurEn moyenne, les personnes en difficulté sollicitent les Restos pendant deux ans. L’association voit affluer une nouvelle typologie de bénéficiaires : des personnes récemment retraitées, des femmes seules avec plusieurs enfants et des jeunes en rupture avec leur famille.

Les 70 bénévoles de Gap (dont une trentaine présents de manière régulière) ont fort à faire. La saison dernière, 60.000 repas ont été servis à 486 familles gapençaises (98.000 repas dans toutes les Hautes-Alpes). « Chaque année, on note une augmentation de 8 à 10% du nombre de repas servis », souligne Bernard Gay-Para.

Cette année, la campagne d’hiver démarrera le 24 novembre pour s’achever en avril. Les denrées seront distribuées deux fois par semaine, « trois si nécessaire », ajoute le président. Les inscriptions seront prises au mois d’octobre. Le reste de l’année, une distribution suffit. « Les barèmes d’acceptation aux Restos sont différents l’hiver de l’été. » Les denrées alimentaires sont achetées grâce à des dotations européennes, proviennent aussi de dons locaux de particuliers pour 5% et de professionnels pour 15%.

Bientôt une distribution par camion ambulant pour couvrir d’autres secteurs

Les Restos s’apprêtent également à lancer la distribution par camion ambulant dans le Guillestrois, la vallée de la Durance et le Champsaur lors de la prochaine campagne. Autant dire que les bonnes volontés sont les bienvenues. « On manque surtout d’hommes pour la manutention et pour parcourir ces nouveaux secteurs », admet Bernard Gay-Para. Attention, ce rôle n’est pas à prendre à la légère. « C’est un engagement, prévient le président. Les personnes qui souhaitent rejoindre l’équipe doivent donner les créneaux horaires de leurs disponibilités » car une présence assidue est requise lorsqu’il s’agit de distribuer les repas et de récupérer les denrées.

Les personnes intéressées peuvent se présenter au local des Restos les mardi et vendredi matin, au 4, rue de la Madeleine.


+ Sur le même sujet...