Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Guil

Queyras : entre 100 et 300 poissons morts dans le Guil depuis un mois

Depuis fin août, les pêcheurs du Guil s’inquiètent. Ils sont plusieurs à découvrir régulièrement des dizaines de truites mortes dans la rivière et à alerter la fédération départementale de pêche. « On nous rapporte la mort de poissons, ce sont de faibles quantités, mais ça arrive souvent depuis un mois », corrobore David Doucende, chargé de mission à la fédération de pêche des Hautes-Alpes.

A ce stade, le président de la fédération, Bernard Fanti, estime qu’entre 100 et 300 poissons sont morts. « Est-ce dû à une pollution et si oui à laquelle ? On pensait à une pathologie mais il se trouve qu’en plus des truites, des chabots sont morts également. Alors on ne sait pas », explique M. Fanti. C’est d’autant plus inquiétant que ce fait a été constaté « quasiment sur tout le linéaire, depuis Abriès jusqu’à la confluence de la Durance (à Eygliers) ».

La fédération s’est rendue sur les lieux, a récupéré des poissons, de l’eau, des témoignages de pêcheurs. Ce lundi après-midi, Bernard Fanti se trouvait à l’Onema (office national de l’eau et des milieux aquatiques) justement pour porter plainte contre X afin que les investigations se poursuivent.


+ Sur le même sujet...