Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Sylvie Andrieux2

Détournement de fonds à la Région : un an ferme pour Sylvie Andrieux

23 Sep 2014 - 17:56

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a aggravé, ce mardi, la condamnation de Sylvie Andrieux, députée (ex-PS) des Bouches-du-Rhône et ancienne vice-présidente du conseil régional, pour détournement de fonds au préjudice de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Mme Andrieux a écopé de quatre ans d’emprisonnement, dont trois avec sursis, une amende de 100.000€ et cinq ans d’inéligibilité. En première instance, le tribunal correctionnel de Marseille lui avait infligé trois ans d’emprisonnement, dont un ferme. Ses avocats ont annoncé qu’elle allait se pourvoir en cassation contre cette condamnation.

La justice reproche à l’élue marseillaise d’avoir, entre 2005 et 2008 alors qu’elle était vice-présidente de la Région, distribué à des fins électoralistes quelque 700.000 euros de subventions régionales à des associations fictives. L’enquête avait débuté à la mi-2007 par un signalement à la justice de la cellule Tracfin qui avait relevé des flux financiers suspects sur les comptes d’associations censées oeuvrer à la réhabilitation des quartiers Nord de Marseille. Ces associations étaient en fait des coquilles vides et les fonds versés ont servi à leurs dirigeants. Pour Sylvie Andrieux, il s’agissait, selon la cour d’appel, de s’assurer de leur soutien dans un but électoraliste.