Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Linky

Hautes-Alpes : un marché de 120.000 compteurs ERDF à renouveler

Le compteur électrique nouvelle génération Linky doit être généralisé en France d’ici 2020. Le marché est énorme au niveau national, il l’est aussi à l’échelle des Alpes du Sud. Trois appels d’offres doivent être lancés dans les prochaines semaines pour les départements des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence, et les premiers marchés devraient être signés en mars ou avril 2015, pour un début de pose fin 2015-début 2016. Ces « compteurs intelligents » seront prioritairement développés sur la ville de Gap puis pour l’ensemble des 230.000 à 240.000 clients d’ERDF dans les Alpes du Sud.

Le compteur Linky a été présenté par ERDF lors du forum Ocova, au Quattro à Gap.
Le compteur Linky a été présenté par ERDF lors du forum Ocova, au Quattro à Gap.

Selon Christian Pelletier, directeur territorial d’ERDF, trois marchés seront passés à l’échelle des deux départements, représentant chacun la pose d’environ 80.000 compteurs : l’un pour le nord des Hautes-Alpes, l’autre pour le sud des Hautes-Alpes et le nord des Alpes-de-Haute-Provence, et le troisième pour le sud du 04. « Cela représente une dizaine d’électriciens pour chaque marché pendant quatre à cinq ans », selon ERDF.

Après la publication d’un avis au Journal officiel de l’Union européenne (JOUE), le 31 juillet dernier, les entreprises avaient jusqu’au 22 septembre pour manifester leur intérêt avant le lancement des appels d’offres.

Linky est un compteur « communicant », qui, indique ERDF, « permettra notamment une gestion plus simple, plus précise et plus efficace de la consommation électrique » pour les consommateurs. Ils pourront ainsi accéder en permanence au suivi de leur consommation électrique. Il développe aussi les possibilités de pilotage des équipements du logement (en plus de celui du ballon d’eau chaude qui existe déjà), en fonction de signaux tarifaires. Il facilite l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau basse tension. ERDF souligne enfin que ce compteur intelligent permettra des interventions plus rapides. « Et le coût sera entièrement supporté par ERDF, et aucunement par le client », souligne Christian Pelletier.


+ Sur le même sujet...