Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Senat

Hautes-Alpes : tout ce qu’il faut savoir sur les élections sénatoriales

Le nouveau sénateur des Hautes-Alpes sera élu ce dimanche 28 septembre à Gap. Six candidats sont en lice pour succéder à Pierre Bernard-Reymond, sénateur (non-inscrit, divers droite) depuis 2007, qui ne se représente pas et qui met ainsi un terme à 43 ans de carrière politique.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce scrutin que vous pourrez suivre en direct, sur L’e-media 05, ce dimanche 28 septembre.

  • LES CANDIDATS

Six candidats sont en lice : Bernard Allard-Latour (PRG ; suppléante Laurence Fine) ; Bernard Leterrier (Europe Ecologie-Les Verts ; suppléante Francine Daerden) ; Jean-Yves Dusserre (UMP ; suppléante Patricia Morhet-Richaud) ; Christian Graglia (PS ; suppléante Nicole Guérin) ; Martine Lelièvre (FN ; suppléant Jean-François Gaspard-Angeli) ; Jean-Michel Arnaud (diss. UMP, soutenu par l’UDI ; suppléante Catherine Muhlach).

Le nouveau sénateur siègera dès le mercredi 1er octobre pour l’élection du président du Sénat.

  • QUI SONT LES « GRANDS ELECTEURS » ?

438 « grands électeurs » sont appelés à élire le nouveau sénateur des Hautes-Alpes, ce dimanche. Il s’agit pour l’essentiel (près de 92%) de délégués des 172 conseils municipaux du département (le nombre est fonction de la population de chaque commune : il est compris entre un seul délégué pour les plus petites communes et 56 pour la ville de Gap), mais aussi des deux députés, du sénateur sortant, des quatre conseillers régionaux et des trente conseillers généraux.

Les « grands électeurs » ont l’obligation de voter (ils peuvent se faire remplacer par un autre « grand électeur » uniquement en cas de « motif légitime »). Ils encourent une amende de 100€ en cas d’absence. En revanche, ceux qui ne perçoivent pas d’indemnité annuelle au titre de leur mandat, peuvent prétendre à un défraiement forfaitaire de 25€ « destiné à compenser leurs frais de mission et de transport ».

  • COMMENT SE DEROULE LE SCRUTIN ?

Les élections se dérouleront ce dimanche dans la salle Jean-Moulin, à la préfecture des Hautes-Alpes. Habituellement, le scrutin avait lieu au palais de justice, mais la présidente du tribunal de grande instance a fait savoir qu’il ne lui était pas possible de faire ouvrir le bâtiment ce jour-là.

Il s’agit d’une élection au scrutin uninominal majoritaire. Il y aura deux tours de scrutin. Le premier se tiendra de 8h30 à 11h, et le second de 15h30 à 17h30 (si nécessaire, car le scrutin sera réputé clos si tous les grands électeurs ont voté avant).

Pour que l’élection se joue au premier tour, il faudrait que l’un des six candidats obtienne la majorité absolue, ce qui est bien sûr hautement improbable. Pour le second tour, tous les candidats peuvent se maintenir. C’est celui qui est en tête qui remporte l’élection. En cas d’égalité, le plus âgé est élu.

  • LES RESULTATS DE 2008 ET DE 1998
ELECTIONS SENATORIALES DE 2008
1er TOUR
Inscrits 400
Votants 396 99,00%
Blancs et nuls 1 0,25%
Exprimés 395 99,75%
Pierre Bernard-Reymond (UMP) 127 32,15%
Christian Séard (divers droite/PRG) 70 17,72%
Jean-Pierre Festa (divers droite) 61 15,44%
Michel Olivier (EELV) 7 1,77%
Auguste Truphème (divers gauche/PS) 74 18,73%
Paul Dijoud (divers droite) 55 13,92%
Elisabeth Philippe (FN) 1 0,25%
Jean-Pierre Blache (divers) 0 0,00%
2ème TOUR
Inscrits 400
Votants 396 99,00%
Blancs et nuls 27 6,82%
Exprimés 369 93,18%
Pierre Bernard-Reymond (UMP) 213 57,72%
Michel Olivier (EELV) 8 2,17%
Auguste Truphème (divers gauche/PS) 148 40,11%
ELECTIONS SENATORIALES DE 1998
1er TOUR
Marcel Lesbros (Force démocrate) 148 38,34%
Jean-Yves Dusserre (Démocratie libérale) 90 23,32%
Jean-Paul Reynier (PS/PCF/MRG) 76 19,69%
Joël Giraud (divers gauche) 65 16,84%
Patrick Marsauche (Les Verts) 4 1,04%
Michel d’Ornano (FN) 3 0,78%
2ème TOUR
Marcel Lesbros (Force démocrate) 206 55,38%
Jean-Paul Reynier (PS/PCF/MRG) 88 23,66%
Joël Giraud (divers gauche) 77 20,70%
Patrick Marsauche (Les Verts) 1 0,27%

 


+ Sur le même sujet...