Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Dans la cour de la préfecture, les discussions allaient bon train.Dans la cour de la préfecture, les discussions allaient bon train.

Sénatoriales : les réactions à l’issue du premier tour

Le premier tour de l’élection sénatoriale a placé Jean-Yves Dusserre (UMP) en tête des suffrages et il est désormais confirmé dans son statut de favori pour remporter le siège et succéder à Pierre Bernard-Reymond, qui ne se représentait pas.

Jean-Yves Dusserre, président (UMP) du Conseil général, se déclare « très heureux d’être en tête. Je remercie Jean-Michel Arnaud de s’être publiquement désisté en ma faveur, c’était important. » Quant à sa probable élection ce dimanche après-midi, il préfère ne « pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ».

Jean-Michel Arnaud, premier vice-président du Conseil général (diss. UMP, soutenu par l’UDI) : « Je remercie chaleureusement les élus pour leurs témoignages et leur soutien durant toute cette campagne, qui m’ont porté et m’ont fait chaud au coeur. Conformément à mes engagements moraux et politiques, j’appelle celles et ceux qui m’ont fait confiance au premier tour à voter pleinement et entièrement en faveur de Jean-Yves Dusserre, à qui j’adresse toutes mes félicitations. » Sur sa page Facebook, M. Arnaud a publié ce commentaire : « Une déception pour moi bien sûr, mes amis et l’idée que je me fais des Hautes-Alpes. Je me consacrerai donc intégralement à ma belle ville de Tallard et à mon canton. »


Sénatoriales : Jean-Michel Arnaud se désiste en… par lemedia05

Christian Graglia, conseiller général de Gap Sud-Ouest (PS) : « La hiérarchie est respectée, le président est devant le premier vice-président… Je pensais que le score serait plus serré entre eux. Il y a eu une forte poussée à droite aux dernières élections municipales. Je suis évidemment déçu que la gauche perde des voix, même si je suis satisfait d’être en tête. Je porterai les couleurs de la gauche rassemblée au second tour. Je pense qu’un certain nombre d’électeurs du centre gauche ont voté à droite au premier tour pour départager Dusserre et Arnaud. Je pense que la gauche rassemblera davantage de voix au second tour. »

Bernard Allard-Latour, conseiller général (PRG) de Chorges : « Je suis extrêmement déçu par le résultat. Je ne pensais pas que la gauche soit aussi bas. Ce n’était pas important pour moi que le PS ou le PRG soit devant. Tout le monde nous disait que nous avions un bon positionnement pour la ruralité, les institutions, mais on s’aperçoit que la politique classique a repris le dessus alors que le problème du département n’est pas du tout là. J’ai l’impression d’avoir prêché dans le désert. Il est hors de question de nous maintenir, puisque les électeurs ont décidé que c’était une logique de parti. Il y a une position du PRG que je respecte, mais ce n’est pas ma tasse de thé. Je suis contraint par ce résultat auquel je ne m’attendais pas du tout. Je voyais bien un second tour Allard-Latour – Arnaud. »

Bernard Leterrier, maire de Guillestre (Europe Ecologie-Les Verts) : « L’élection s’est focalisée sur le combat des chefs entre Jean-Yves Dusserre et Jean-Michel Arnaud, ce qui laissait peu de place aux autres candidats. On en a subi les effets collatéraux. L’élection est jouée. J’ai porté haut et fort le message de l’écologie politique. 21 suffrages, c’est un score non négligeable, même si on espérait faire mieux. Je reste présent au second tour. »


+ Sur le même sujet...