Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
DSCF0213

Gap : la journée cajun rappelle les liens entre Hautes-Alpes et Louisiane

1 Oct 2014 - 9:08

France Louisiane Pacac et l’Association des spectateurs des cinémas Le Club et Le Centre organisent une journée destinée à faire découvrir l’histoire des Cajuns de Louisiane. Tout au long de la journée du dimanche 5 octobre, des films, de la musique cajun, des danses et la gastronomie cajun seront proposées aux intéressés au Royal, à Gap. La veille, le 4 octobre,  l’UTL accueillera une conférence, « De l’Acadie aux Cajuns de Louisiane », à 17h30, au pôle universitaire. Cette journée de découverte n’est pas un hasard car les Cajuns, la Louisiane et les Etats-Unis ne sont pas si éloignés des Hautes-Alpes…

« L’association fait la promotion du cinéma et, à travers cet art, de toutes les cultures », explique Philippe Bruneau, initiateur de la journée « Les Cajuns de Louisiane ». Pourquoi les Cajuns ? « Car beaucoup de personnes des Alpes ont émigré aux Etats-Unis et en Louisiane. Cette journée peut se faire aussi car mon frère Jean-Pierre Bruneau, qui est journaliste, viendra bénévolement présenter ses deux films (« Dedans le sud de la Louisiane » et « Louisiana blues ») dimanche. Il animera également un atelier pour initier les adhérents à la cuisine cajun. »

A l’occasion de la l’organisation de cet événement, les organisateurs se sont replongés dans les liens qui existent entre les Alpes du Sud et la Louisiane. « Jausiers est jumelée avec Arnaudville, ville fondée par Jacques Arnaud originaire de la commune, indique M. Bruneau. L’an prochain, pour la fête de l’Indépendance le 4 juillet, les 20 ans de ce jumelage seront fêtés. Un autre émigré de Saint-Bonnet-en-Champsaur, Jean-Pierre Gueydan, a créé une ville en Louisiane qui porte son nom. On sait que 4000 Champsaurins ont émigré aux Etats-Unis. Il y a aussi le père Jean Eyraud, du Glaizil, qui est parti au début du XXe siècle après la séparation de l’Eglise et de l’Etat, et qui va être canonisé. »

L’Association des spectateurs des cinémas Le Club et Le Centre, initialement créée pour soutenir les deux cinémas lorsqu’ils étaient menacés de perdre leurs locaux, s’est structurée au fil du temps pour recenser aujourd’hui plus de 500 adhérents. Et elle essaie d’organiser des événements chaque année. Elle va mettre en place à partir de l’année prochaine une série sur les films francophones avec une nation différente à l’honneur chaque année. « Le jour le plus court » est un des événements que propose également l’association, autour du court-métrage. Elle va inaugurer « les goûters ciné », destinés « aux petites bobines » une fois par mois afin d’initier les tout-petits au cinéma.

Réservations pour « Les cajuns de Louisiane » : Spectateursccc@gmail.com ou 07 81 43 05 02
Cliquer ici pour le détail du programme


+ Sur le même sujet...