Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ecole élémentaire Pierre Magnan à Laragne-Montéglin

Matinée sans école le 6 octobre : la FCPE 05 dépose un recours contre le recteur

Les parents d’élèves de la FCPE des Hautes-Alpes ont décidé de frapper un grand coup contre la décision du recteur de l’académie d’Aix-Marseille de consacrer la matinée du lundi 6 octobre à la concertation des enseignants sur les programmes. La FCPE, qui déplore que les enfants soient privés d’enseignement ce matin-là dans toutes les écoles et les collèges de l’académie, a décidé de former une demande motivée auprès du recteur réclamant l’annulation de la mesure. Cette demande a été doublée par un recours hiérarchique adressé à la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem. De plus, la présidente de la FCPE 05, Anne Chavanne, a déposé en son nom propre un recours devant le tribunal administratif de Marseille pour excès de pouvoir.

La décision du recteur Ali Saïb suscite une vive polémique, tant de la part des parents d’élèves que des maires, dont certains refusent d’ailleurs de mettre en place une garderie durant cette matinée. D’autres, à l’instar de Christian Hubaud, maire de Pelleautier, menacent de conduire les écoliers à l’inspection académique pour les faire garder pendant la matinée… L’association départementale des maires a d’ailleurs dénoncé cette « décision unilatérale », que les élus ont d’ailleurs apprise par les enseignants et non par les autorités académiques.

L’objectif de cette concertation est de permettre aux enseignants de se prononcer sur le projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture, et sur les projets de programme de l’école maternelle. Mais fédérations de parents d’élèves comme maires estiment que cette concertation devrait intervenir hors du temps scolaire. D’autant que le rectorat annonce que « les consultations se poursuivront tout au long de l’année scolaire 2014-2015 et couvriront l’ensemble des contenus d’enseignement de l’école et du collège »…

« Cette décision unilatérale a été prise sans aucune concertation avec les représentants des parents d’élèves bien qu’ils soient membres de la communauté éducative », dénonce la FCPE 05, pour laquelle « cette consultation importante ne doit pas se faire au détriment de l’enseignement. Ce sont une fois de plus les élèves et les familles qui en subiront les préjudices et les désagréments. »

Dans ses recours, la FCPE considère que « la décision du recteur s’oppose à la continuité du service public. Elle contrevient à l’obligation faite à l’Education nationale d’assurer les heures de cours prévues dans les programmes officiels. »


+ Sur le même sujet...