Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
ADMR petite enfance

ADMR : de nouveaux services pour la petite enfance, notamment dans le Savinois

3 Oct 2014 - 16:46
De gauche à droite : Pascal Lissy,  président de l’ADMR enfance et familles, Victor Bérenguel, président de la communauté de communes Savinois Serre-Ponçon, et José Orsini, président de la fédération ADMR des Hautes-Alpes.
De gauche à droite : Pascal Lissy, président de l’ADMR enfance et familles, Victor Bérenguel, président de la communauté de communes Savinois Serre-Ponçon, et José Orsini, président de la fédération ADMR des Hautes-Alpes.

Les responsables de la fédération départementale de l’ADMR (aide à domicile en milieu rural) ont présenté aux élus de la communauté de communes Savinois Serre-Ponçon leurs nouveaux services orientés vers la petite enfance. A commencer par la garde d’enfants partagée. Il s’agit d’une solution de garde qui permet, pour le même coût, de faire garder entre un et trois enfants de parents différents au domicile d’un des parents. Cette solution se développe au niveau national et exige un important travail d’organisation et de mise en réseau. A titre d’exemple, cette solution, après déduction des aides, et notamment de la déduction fiscale, permettrait aux familles d’assumer un coût très réduit de garde (entre 2 et 3 euros environ/heure en fonction des revenus).

L’ADMR propose aussi un nouveau dispositif, « Bienvenue bébé ! ». Il cible les jeunes parents qui viennent d’avoir un enfant, qui souhaitent se décharger des tâches ménagères (ménage, repassage, garde d’enfants de jour ou de nuit) pour se consacrer à leur bébé.

Les membres de l’ADMR ont ensuite largement évoqué leur projet de halte-garderie itinérante, en cours de discussion avec Victor Bérenguel, président de la communauté de communes, pour déployer ce projet sur ce territoire. Ce serait une première dans le département. Cette halte-garderie itinérante se destine aux enfants âgées de 3 mois à 6 ans. Le public visé : principalement les parents qui ne travaillent pas et qui font le choix de quelques heures de garde par semaine pour s’octroyer un répit, ou bien faire en sorte de sociabiliser l’enfant avant son entrée à l’école. Chaque jour, une équipe de professionnelles s’installe dans une commune différente, et aménage une salle municipale en recréant un environnement ludique et éducatif pour les enfants. Ce projet, financé par la Caf, la fondation du Crédit agricole et l’union nationale ADMR, est en bonne voie et devrait voir le jour le 2 janvier 2015.

Le développement de la téléassistance et la création d’un centre de formation bi-départemental

Dans le domaine des personnes âgées, l’ADMR poursuit le développement de la téléassistance, avec la pose de téléalarmes. C’est une sécurité pour les personnes isolées ou ayant des problèmes de santé. La société FILIEN ADMR a développé de nouveaux appareils pouvant localiser les bénéficiaires et rassurant les aidants ou proches. Il est proposé aux maires de signer une convention de référencement simple avec la société FILIEN ADMR et la fédération ADMR des Hautes-Alpes. Il ne s’agit pas de solliciter une subvention, mais de transmettre l’ensemble des informations et contacts aux communes, permettant aux élus d’assurer le lien avec les bénéficiaires potentiels dans le cadre de leur politique d’action sociale.

Enfin, face aux difficultés liées notamment aux transports pour rejoindre les principaux centres de formation, l’ADMR prévoit la création d’un centre de formation bi-départemental (Alpes du Sud) dédié aux métiers de l’aide à domicile.


+ Sur le même sujet...