Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Conseil général (1)

Le Conseil général devrait perdre 4,8 millions d’euros de recettes en 2015 (vidéo)

Le Conseil général, qui débattra ce lundi 27 octobre de ses orientations budgétaires 2015, devrait voir ses recettes baisser de 4,8 millions d’euros l’année prochaine, selon les estimations du cabinet Klopfer, dévoilées ce vendredi matin par Jean-Yves Dusserre. Le président du Conseil général a précisé que la dotation globale de fonctionnement (DGF), versée par l’Etat, devrait baisser de 2,5 millions d’euros et que, « pour la première fois, nous ne serons non plus bénéficiaires mais contributeurs au fonds de péréquation des droits de mutation à hauteur d’un million d’euros ».

Au vu de ce contexte, la majorité départementale s’est fixée trois priorités : « On n’augmentera pas les impôts pour la 6e année ; on se garde une marge d’investissement de 40 à 42 M€ ; on préserve une capacité d’autofinancement de 16 M€ (alors que nous souhaitions 20 M€) pour limiter notre endettement », a indiqué M. Dusserre.

« Nos efforts continueront de porter sur la maîtrise des dépenses de personnel », a-t-il poursuivi. « Notre travail en profondeur sur la RSA ou l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) nous a permis de garder une relative maîtrise, même si le niveau de compensation de l’Etat est de plus en plus en retrait. En 2008, nos dépenses sociales dépassaient de 19,5 M€ ce que l’Etat nous donnait ; en 2015, ce sera de 31,5 M€ ! Nous allons optimiser l’entretien des routes en maintenant l’effort ; pour le SDIS (service d’incendie et de secours), d’énormes efforts de gestion ont été réalisés et nous devons assumer l’augmentation du nombre d’interventions de 8% par an, mais nous prendrons un peu de retard sur le renouvellement du matériel. »

« Bercy nous incite
à faire payer aux parents
les transports scolaires »

Jean-Yves Dusserre sera-t-il candidat en mars ? "J'annoncerai ma décision d'ici la fin de l'année."
Jean-Yves Dusserre sera-t-il candidat en mars ? « J’annoncerai ma décision d’ici la fin de l’année. »

Jean-Yves Dusserre a par ailleurs évoqué le chapitre des transports. « Nous savons d’ores et déjà que ça nous coûtera 1,1 M€ de plus en 2015 : 600.000€ pour les transports scolaires du mercredi matin, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, et 500.000€ de TVA qu’on ne peut plus récupérer parce que les transports scolaires sont gratuits. » Le président du Conseil général a révélé qu’un bras de fer s’était engagé avec l’administration fiscale, qui souhaitait nous faire payer 1,1 M€ d’arriérés. On s’est battu au tribunal pour obtenir gain de cause. C’est quand même extraordinaire que, par ce système, Bercy nous incite à faire payer aux parents les transports scolaires ! »

Ce lundi, le Conseil général va également entériner la création d’une agence de développement économique et touristique au 1er janvier 2015. « C’est un signe clair que le Conseil général prend directement les choses en main », a dit M. Dusserre. « Tout en gardant la maîtrise de cette agence, nous organisons un large partenariat avec le monde économique. » Il a précisé que la présidence de l’agence revenait de droit au président du Conseil général : « Je ne sais pas encore si je l’assumerai personnellement, ou si je la confierai à un autre conseiller général. »

Dusserre sera-t-il candidat en mars dans le Champsaur-Valgaudemar ? Réponse « d’ici la fin de l’année »

Autre incertitude au sujet des élections départementales de mars 2015, la question de son éventuelle candidature dans le nouveau canton du Champsaur-Valgaudemar. « Ouuuuh », a-t-il commenté, à la manière du cri du loup. « J’annoncerai ma décision d’ici la fin de l’année. »


+ Sur le même sujet...