Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Jacques Malen (2)

Tallard : Jacques Malen, militant centriste de l’ombre, mis à l’honneur

27 Oct 2014 - 18:50

Jacques Malen, 83 ans, est un fidèle parmi les fidèles de l’ancien sénateur, Pierre Bernard-Reymond. Cet officier de marine, qui avait commencé à militer pour la famille centriste et pour le Général de Gaulle à la faculté de droit de Marseille, a ensuite prolongé son engagement de l’ombre à Gap, en particulier aux côtés de PBR. Ce dernier lui a remis une médaille symbolique de l’amitié et de la fidélité, ce vendredi soir, au « Looping », à l’aérodrome de Gap-Tallard.

Ce marinier avait trouvé un solide port d’attache à Gap, en 1949, en rencontrant Elise Colombe Pellissier, aujourd’hui disparue, qu’il épousa en 1957. Quand il ne parcourait pas les océans du monde, Jacques Malen vivait ainsi au château de Charance, qui a longtemps appartenu à la famille Pellissier, qui l’a ensuite vendu à la Ville de Gap.

Pierre Bernard-Reymond a salué « la carrière professionnelle de cet ancien commandant de cargo, précurseur de la mondialisation », mais surtout le militant politique. « J’ai rarement et peut-être même jamais vu un militant aussi actif et aussi modeste », a précisé l’ancien maire de Gap. « On pouvait penser qu’il souhaiterait un jour franchir le rubicon, mais non, il a délibérément choisi d’être un militant, un colleur d’affiches, un distributeur de tracts… Il avait les qualités pour faire de la politique, mais il entraînait d’autres militants au service de ses convictions. »

« Je me faisais mettre en congés de la marine à chaque élection », témoigne Jacques Malen. « J’ai toujours pensé que je rendais davantage service dans l’ombre et en restant libre, qu’en étant moi-même candidat. Et puis, par discipline, j’ai toujours estimé qu’il aurait fallu qu’on me le demande. »

Jacques Malen n’est pas seulement un militant politique. Il est également engagé au sein de l’association des marins et marins anciens combattants des Alpes du Sud, des officiers de réserve, du Souvenir français ou encore à l’Unicef.


+ Sur le même sujet...