Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
pylone THT (2)

Lignes à haute tension : les derniers arrêtés d’utilité publique signés par le préfet

27 Oct 2014 - 19:58

Le préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard, a signé les arrêtés de déclaration d’utilité publique (DUP) des projets P3 et P5 du vaste programme de rénovation des lignes à haute et très haute tension Haute-Durance. L’annonce en a été faite par le secrétaire général de la préfecture, François Drapé, ce lundi soir, à l’assemblée générale de la CCI des Hautes-Alpes. Le chantier représente un investissement total de 230 millions d’euros.

Il s’agit là des dernières DUP du projet Haute-Durance de RTE (Réseau de transport d’électricité). Désormais, la totalité du projet est autorisée, que ce soit par le préfet pour les lignes à haute tension (63.000 volts) ou par les ministres Ségolène Royal et Sylvia Pinel pour les lignes à très haute tension (225.000 volts). Ce sont ces dernières lignes, qui seront aériennes et non enterrées, qui provoquent les protestations de l’association Avenir Haute-Durance et de quelques communes. Plusieurs recours doivent être déposés devant le Conseil d’Etat, dont un par la commune de La Bâtie-Neuve.

Le 6 octobre, deux arrêtés avaient été signés par Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, et Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité, pour autoriser les travaux de remplacement de la ligne actuelle à 150.000 volts par une ligne aérienne à 225.000 volts entre L’Argentière-La Bessée et Serre-Ponçon (P4) et le remplacement de la ligne à 63.000 volts entre Grisolles et l’Embrunais par une liaison aérienne à 225.000 volts et la création d’un poste à Pralong sur la commune d’Embrun (P6). La ministre de l’Ecologie avait déjà autorisé, l’été dernier, la signature des DUP concernant les lignes P1 et P2 (63.000 volts).

Le projet P3 concerne la partie entre L’Argentière-la-Bessée et Le Monêtier-les-Bains. Il comprend la mise en place d’une liaison aérosouterraine (ligne en partie souterraine et en partie aérienne) entre les postes de l’Argentière et de Briançon (ligne n°2), et entre les postes de l’Argentière et de Serre-Barbin ; la mise en souterrain partielle de la liaison entre les postes de l’Argentière et de Briançon (ligne n°1) ; la restructuration du poste électrique de l’Argentière-la-Bessée ; la dépose de la ligne aérienne existante l’Argentière – Serre-Barbin.

Le projet P5 consiste en la création des deux liaisons souterraines, chacune à un circuit 63.000 volts, entre Mont-Dauphin et Pralong 2, et entre L’Argtentière-la-Bessée et Mont-Dauphin. Le projet est accompagné d’un aménagement du poste de Mont-Dauphin.


+ Sur le même sujet...