Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
braconnage (2)

Guillestrois-Queyras : trois braconniers présumés interpellés après deux ans d’enquête

29 Oct 2014 - 18:21
Les armes et trophées de chasse trouvés par les gendarmes au cours des perquisitions au domicile des trois suspects.
Les armes et trophées de chasse trouvés par les gendarmes au cours des perquisitions au domicile des trois suspects.

Les gendarmes de Guillestre et les agents de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) du secteur nord des Hautes-Alpes ont mis fin, en début de semaine, à une série d’actes de braconnage commis dans le Guillestrois et le Queyras depuis décembre 2012. Trois braconniers présumés et trois suspects de complicité ont été interpellés, et sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Gap.

C’est la découverte d’un chevreau tué par balle dans la réserve de chasse d’Assan (entre Guillestre et Ceillac) par l’ONCFS le 10 décembre 2012, qui avait provoqué l’ouverture de cette enquête. Trois chasseurs de la région ont pu être confondus par les gendarmes au terme de longues investigations et des constations effectuées par les gardes-chasse.

Placés en garde à vue lundi et mardi, les trois suspects ont reconnu avoir tué trois chamois, un cerf, deux sangliers et avoir capturé une chouette entre le 9 décembre 2012 et le 16 janvier 2014, en dehors des périodes autorisées et des plans de chasse propres à certaines espèces. Des perquisitions à leur domicile avaient préalablement amené les militaires à découvrir des trophées de chasse, ainsi que des armes utilisées pour ces actes de braconnage pendant un peu plus d’un an.

Convoqués le 15 janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Gap avec trois de leurs complices présumés, dont un taxidermiste queyrassin, les trois mis en cause encourent quatre ans d’emprisonnement et 60.000€ d’amende, ainsi que la confiscation de leurs armes.


+ Sur le même sujet...