Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Travaux

BTP : entre 7 et 9% de baisse des dépenses des collectivités haut-alpines en 2014

30 Oct 2014 - 16:29

Les collectivités territoriales des Hautes-Alpes ont dépensé 150 millions d’euros de travaux de BTP en 2013, soit 1073 € par habitant, ce qui est bien supérieur aux autres départements de la région. Les dépenses se maintiennent dans le BTP entre 2012 et 2013, mais le niveau est relativement bas dans le bâtiment comparé aux années 2008/2009. Les dépenses de travaux public ont elles aussi baissé de 9% ces six dernières années. Ces chiffres ont été dévoilés par la cellule économique régionale de la construction (CERC Paca), ce lundi, à l’occasion de la deuxième réunion du comité de suivi de la commande publique dans les Hautes-Alpes, présidée par François Drapé, secrétaire général de la préfecture.

Plus de la moitié des dépenses est portée par les communes de moins de 3500 habitants (168 collectivités). Le conseil général, les villes de Gap et Briançon représentent à eux trois 30% des dépenses.

Les prévisions budgétaires 2014 en BTP s’élèvent à 265 millions d’euros.

Une baisse significative des budgets 2014 est constatée pour les collectivités territoriales. Les dépenses réalisées en 2014 devraient baisser de l’ordre de 9% dans le bâtiment et de 7% dans les travaux publics.

Plus d’opérations dans le bâtiment que dans les travaux publics, selon une étude prospective

Le CERC Paca a réalisé une étude prospective pour le deuxième semestre 2014 et le premier semestre 2015, à partir de 35 maîtres d’ouvrages (communes, communautés de communes, hôpitaux, Etat, RFF, RTE, OPH, bailleurs sociaux…). Voici ce qu’il en ressort. Les collectivités territoriales drainent 71% des dépenses de travaux, soit 78 millions d’euros. Les opérations de bâtiment sont plus nombreuses que celles de travaux publics et génèrent deux fois plus de volume, grâce à cinq gros projets de plus de 4,5 millions d’euros portés par la Région, le Département et la communauté de communes de l’Embrunais.

Dans le bâtiment, 26 opérations devraient démarrer au deuxième semestre 2014, 12 au premier semestre 2015 et seulement 8 au deuxième semestre 2015. Le volume de travaux à venir se répartit de manière équilibrée sur les deux prochains semestres (respectivement 12 M € et 12,7 M € ) On note quelques grosses opérations qui devraient démarrer fin 2015/ début 2016 et qui pèsent sur les deux prochains semestres respectivement 27,7 M € et 20,2 M €.

Dans les travaux publics, une vingtaine de projets devraient démarrer rapidement (au deuxième semestre 2014) mais pour un volume relativement faible (8 M €). Les plus grosses opérations semblent être programmées pour le premier semestre 2015 (une dizaine de projets pour un montant de 11 M €).


+ Sur le même sujet...