Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustration.Photo d'illustration.

Gap : en possession de 51 barrettes de haschich, il écope d’un an de prison

21 Nov 2014 - 17:49

Un Gapençais de 21 ans a été condamné, ce vendredi, à un an d’emprisonnement par le tribunal correctionnel de Gap, qui le jugeait en comparution immédiate après son interpellation en possession de 51 barrettes de résine de cannabis. L’individu a été écroué à la maison d’arrêt de Gap.

Ce mercredi, à 14h50, les policiers de la brigade de roulement du commissariat de Gap, en patrouille avenue d’Embrun, remarque une Clio bleue, circulant à vive allure. A la vue de la police, le conducteur accélère et jette à plusieurs reprises des coups d’oeil dans son rétroviseur. Remarquant qu’il n’a pas de feu clignotant gauche, les fonctionnaires de police décident de le contrôler et font usage de leurs avertisseurs lumineux. La Clio prend alors la fuite et réussit à semer les policiers.

Leurs collègues de la BAC (brigade anti-criminalité), qui suivent les évènements sur les ondes, aperçoivent une Clio bleue et font le lien avec la course-poursuite en cours. Ils interpellent deux hommes à bord du véhicule, à l’angle de Villarobert et de la rue du Forest d’Entrais.

Le conducteur a sur lui une morceau de résine de cannabis. Il porte également une sacoche, dans laquelle les policiers vont découvrir 51 barrettes de résine de cannabis.

Les deux hommes sont placés en garde à vue et interrogés par les enquêteurs de la brigade de sûreté urbaine. Des perquisitions sont effectuées aux domiciles des deux mis en cause, sans permettre de découvrir d’éléments intéressants.

Au cours de ses auditions, le possesseur de la sacoche change plusieurs fois de version. Il aurait finalement acheté la résine de cannabis à Gap pour sa consommation personnelle à un inconnu, déclare-t-il dans sa dernière audition.

Ce Gapençais de 21 ans, natif de Briançon, a été renvoyé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Gap. Son compagnon, âgé de 18 ans, a été laissé libre.


+ Sur le même sujet...