Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
CG

Conseil général : un air de précampagne attend la prochaine session… (vidéo)

La décision modificative n°3, qui sera soumise au Conseil général ce vendredi matin à Gap, devrait prendre des airs de précampagne électorale. Du côté de la majorité, ce sera une nouvelle occasion de dénoncer « le discours très ambivalent de l’Etat », qui demande aux collectivités locales de réduire leur train de vie tout en leur imposant des dépenses supplémentaires, comme le relève le président Jean-Yves Dusserre. L’opposition, par la voix de Christian Graglia (PS), met quant à elle en avant « le bilan financier très décevant » de la majorité sortante et son « manque d’énergie ».

« Le flou est toujours le plus total sur les dotations que nous recevrons de l’Etat en 2015 », déplore Jean-Yves Dusserre. « Il nous manquera bien 4,8 millions d’euros, il n’y a pas eu de bonne nouvelle à ce propos, à moins qu’elle ne vienne dans la hotte du Père Noël… En même temps, on nous impose des dépenses supplémentaires pour les transports scolaires du mercredi matin, la loi sur le handicap… Et l’Etat voulait nous redresser à hauteur de 2 M€ au titre de la TVA sur les transports scolaires, au motif qu’ils sont gratuits dans le département. On s’est battu bec et ongles pour le ramener à 1,2 M€. Mais c’est totalement injuste. » Le sénateur cite également l’exemple de l’enfance en danger : « Quand je suis arrivé à la présidence, 70 à 80 enfants étaient confiés au Département. Il y en a 180 aujourd’hui. Il a fallu forcément embaucher ! Même chose pour le RSA, dont le nombre de dossiers a explosé : il faut bien recruter. »

Si la majorité dénonce l’attitude du gouvernement, l’opposition s’en prend quant à elle au bilan de Jean-Yves Dusserre. « Le bilan financier est très décevant », considère Christian Graglia, coprésident du groupe démocrate et républicain. « Non seulement les impôts ont augmentée de 30% au début de la mandature, mais la dette a pratiquement quadruplé. On ne peut pas dire que ça a été une bonne gestion. Elle a été aventureuse. Nous craignons donc une nouvelle augmentation des impôts. » M. Graglia critique également « un manque de dynamique dans la gestion du Département. Qui se souviendra d’une idée innovante et moderne dans la mandature de Jean-Yves Dusserre ? »


Hautes-Alpes : le bilan de la majorité du… par lemedia05

L’opposition demande un audit des syndicats mixtes des stations-villages

Pour ce qui est de l’ordre du jour de cette session, les principaux points concerneront le lancement de l’opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) du Buëch, qui sera pilotée par le Conseil général. Un bureau d’études va être recruté pour conduire cette OPAH. Les élus départementaux se prononceront également sur le schéma touristique départemental, issu des assises du tourisme et destiné à redresser la baisse du nombre de nuitées enregistrée par les Hautes-Alpes. Une enveloppe de 250.000€ devrait par ailleurs être entérinée pour le soutien à l’accueil des grands événements sportifs que sont le Tour de France et le rallye Monte-Carlo.

Deux motions seront soumises au Conseil général. L’une, à l’initiative de la majorité, concerne le projet de classement des communes de Gap, Rambaud et Saint-Laurent-du-Cros en zones vulnérables aux nitrates, « ce que nous refusons », souligne M. Dusserre ; l’autre, à l’initiative de l’opposition, est destinée à contester les projets de centrales à biomasse de Gardanne et de Brignoles, qui « menacent les circuits locaux de la filière bois », selon Auguste Truphème, conseiller général de Laragne-Montéglin.

L’opposition annonce enfin qu’elle demandera de lancer un audit sur les syndicats mixtes qui gèrent les stations du Queyras, du Champsaur et de la Haute-Romanche. « Ces syndicats mixtes ont été mis en place il y a dix ans pour permettre au Conseil général de porter à bout de bras ces stations déficitaires », observe Christian Graglia. « Nous souhaitons qu’un bilan soit établi pour pouvoir réfléchir à l’avenir. Beaucoup de dossiers structurants n’ont pas été réalisés pour permettre de reporter des crédits sur ces syndicats mixtes. »


+ Sur le même sujet...