Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
SONY DSC

Parti des Hautes-Alpes : première candidature aux départementales de 2015 à Gap

Comme il l’avait annoncé, le parti des Hautes-Alpes, créé le 25 septembre dernier et présidé par le Gapençais Georges Obninsky, s’engage dans les élections départementales de mars 2015. Il a dévoilé son premier binôme de candidats qui se présentera sous ses couleurs dans le canton de Gap 2 (Rochasson, les Fauvins, Villarobert, Romette) : il s’agit de Sébastien Mathieu et d’Aline Blanchard (en photo ci-dessus, aux côtés de Georges Obninsky). L’annonce a été faite, ce jeudi soir, à l’occasion d’une réunion à laquelle ont participé près d’une quarantaine de sympathisants au Senza à Gap.

« On va s’engager dans les échéances électorales parce qu’on veut changer les choses », a martelé M. Obninsky, qui reconnaît que le challenge sera difficile. « Nous ne sommes pas des professionnels de la politique, et nous nous engageons même à ne pas l’être. » Plusieurs responsables de la nouvelle formation politique (Brigitte Mundubeltz, Christophe Peyre, Alain Anglès, Louis Albrand ou Jean-Denis Rispaud) ont abondé dans ce sens, en se retrouvant pour dénoncer des « partis traditionnels discrédités » et pour appeler à « changer les choses ».

« Une voie nouvelle dans l’art
de faire de la politique »

"Je veux rendre la parole à nos concitoyens, leur donner la parole", a déclaré Sébastien Mathieu, candidat dans le canton de Gap 2.
« Je veux rendre la parole à nos concitoyens, leur donner la parole », a déclaré Sébastien Mathieu, candidat dans le canton de Gap 2.

Sébastien Mathieu, un père de famille de 27 ans, employé de commerce à Gap après avoir été lui-même commerçant à Saint-Bonnet-en-Champsaur, et Aline Blanchard, 34 ans, qui a travaillé dans l’agriculture et l’environnement et ambitionne de créer son entreprise, et qui est engagée dans la vie associative et caritative, veulent inaugurer « une voie nouvelle dans l’art de faire de la politique, avec une indépendance d’esprit et de parole ». M. Mathieu, qui figurait sur la liste conduite par Guy Blanc aux dernières élections municipales, veut se « battre pour que les enfants aient une chance d’avoir un emploi dans le bassin gapençais ». Il dit aussi « ne pas accepter les petits calculs entre élus alors que nous connaissons des gens isolés, des gens qui ont des difficultés… Je veux leur rendre la parole, leur donner la parole. Je ne crois pas à l’homme providentiel ! » Mme Blanchard veut elle aussi « sortir du jeu des alliances politiques » et « être très présente sur le canton », dont elle souligne qu’elle est issue, tout comme M. Mathieu.

D’autres candidatures du Parti des Hautes-Alpes devraient être dévoilées prochainement, selon Georges Obninsky. Lui-même ne cache pas qu’il compte être présent, aussi bien aux élections départementales qu’aux prochaines municipales à Gap. Guy Blanc, conseiller général sortant, a participé à une partie de la rencontre. Mais sa présence ne semblait pas susciter l’enthousiasme des responsables du Parti des Hautes-Alpes, manifestement peu enclins à le soutenir s’il devait se représenter après avoir siégé 21 ans au Conseil général…


+ Sur le même sujet...