Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Grève des avocats (2)

Les avocats des Hautes-Alpes en grève pendant huit jours

Les avocats des Hautes-Alpes ont décidé de renouveler leur mouvement de protestation contre le projet de loi Macron sur les professions réglementées. Ils sont en grève à compter de ce mercredi et jusqu’au mercredi 10 décembre inclus, déclaré « journée Justice morte » par l’ensemble des instances des professions juridiques libérales (avocats, notaires, huissiers de justice). Le 10 décembre, une dizaine d’avocats haut-alpins devraient ainsi prendre part à la manifestation nationale prévue à Paris alors que le projet de loi sera présenté en conseil des ministres. Le cabinet du Premier ministre Manuel Valls, qui a récemment reçu les représentants des avocats, aurait exclu toute possibilité d’évolution sur le contenu de ce texte.

« Ce projet est dicté uniquement par des intérêts économiques et financiers, et pas par l’intérêt du justiciable », considère le bâtonnier de l’ordre des avocats, Karine Ghigonetto, qui souligne que le projet est porté par le ministre de l’Economie et non par la Garde des Sceaux. « On tourne à une société à l’américaine. En Grande-Bretagne, où cette réforme est intervenue en 2007, on a vu apparaître des cabinets mixtes de pompes funèbres et d’avocats, de location de voitures et d’avocats… On en arrive au Mac Do du droit ! »

Pendant toute la semaine, les avocats suspendent les consultations gratuites, leur participation aux audiences, les assistances en garde à vue… D’autres démonstrations de protestation sont également envisagées.


+ Sur le même sujet...