Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ségolène Royal Baronnies

Ségolène Royal a signé le décret créant le Parc des Baronnies provençales

8 Déc 2014 - 12:57


La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, a signé, ce lundi à Vinsobres (Drôme), le décret créant le parc naturel régional des Baronnies provençales. « C’est un territoire exceptionnel, qui mérite son classement de parc régional », a notamment déclaré la ministre. « Le temps de la conciliation de la protection de l’environnement et de l’économie, la croissance verte, est venu. »

Ségolène Royal entouré des élus du syndicat mixte et de l'équipe du futur parc naturel régional des Baronnies provençales.
Ségolène Royal entouré des élus du syndicat mixte et de l’équipe du futur parc naturel régional des Baronnies provençales.

« Au carrefour des influences alpines et méditerranéennes, ce Parc naturel régional abrite une faune et une flore d’exception avec dix sites Natura 2000, cinq espaces naturels sensibles et des espèces emblématiques telles que le sabot de Vénus, le chou sauvage, la loutre, l’écrevisse à pieds blancs… », indique Ségolène Royal. « Ma signature est un acte de reconnaissance et de mobilisation après 10 ans de travail des élus, des associations, des habitants. Le Parc m’a par ailleurs remis sa candidature pour l’appel à projet des « territoires à énergie positive » et se mobilise donc pour la transition énergétique et la croissance verte. » La ministre annonce par ailleurs qu’elle va « proposer aux communes qui n’ont pas encore adhéré de devenir des communes associées dans un délai d’un an ».

« La naissance du 51ème parc naturel régional est une chance pour tout le Buëch », se félicite la députée Karine Berger dans un communiqué. « Un parc naturel régional est avant tout un « énorme coup de projecteur » sur un territoire et ses traditions. Il va permettre de mieux organiser le territoire et de structurer son développement économique notamment autour du tourisme et de son agriculture de proximité. Je félicite tous les élus, les socio-professionnels, les citoyens et les membres du syndicat mixte de préfiguration pour leur engagement et leur travail qui trouvent aujourd’hui leur aboutissement. La reconnaissance du label de PNR pour les Baronnies provençales est le commencement d’une nouvelle aventure de douze ans où chacun devra s’approprier et faire vivre la charte du parc. »

Le député Joël Giraud « se réjouit » également de « cette concrétisation qu’il avait appelée de ses vœux et de l’aboutissement de ce dossier sur lequel il avait de nouveau sensibilisé Ségolène Royal lors de sa venue en juillet dernier dans les Hautes-Alpes ».

«La concrétisation de ce projet est pour moi une très grande satisfaction, commente Michel Vauzelle, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Nous y travaillons en effet depuis 10 ans. La création d’un 7ème Parc naturel régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur est une nouvelle fois la reconnaissance de la richesse humaine et naturelle de notre région. Ce parc qui vient de naître est la démonstration qu’il est possible de fédérer les acteurs afin de conjuguer développement économique et protection de notre patrimoine naturel et culturel. C’est un message d’espoir pour l’avenir de nos territoires ruraux», estime Michel Vauzelle.

Gérard Tenoux, qui représentait le Conseil général à Vinsobres, est plus circonspect. Pour lui, la « concertation est loin d’avoir dissipé toutes les interrogations ». De ce fait, « la décision de créer cette entité ne doit pas faire oublier les oppositions qui demeurent sur le terrain, même s’il convient maintenant que faire en sorte que ce parc naturel régional devienne une réussite et rassemble plutôt que divise», souhaite le conseiller général de Rosans.

(Notre photo : Ségolène Royal au côté de Hervé Rasclard, président du syndicat mixte de préfiguration du parc des Baronnies provençales)


+ Sur le même sujet...