Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Station service

43% des pompes à essence libre-service de la région ne seraient pas conformes

20 Déc 2014 - 21:47

Une vaste opération de contrôles des pompes à essence a été menée en septembre et octobre en France. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le service Métrologie de la Direccte a contrôlé dans ce cadre 577 pompes à essence et 140 dispositifs libre-service, répartis dans 152 stations-service. Le but était de vérifier l’exactitude des quantités de carburants délivrées.

Le bilan de cette opération a été dévoilé ce vendredi par la Direccte. 95,3% des pompes contrôlées se sont avérées conformes (contre 95,9% lors de la précédente opération, menée en 2010). « L’erreur de mesure moyenne, de l’ordre de 0,07 % (0,01% en 2010), représente une quantité de 3,5 centilitres sur un plein de carburant de 50 litres, soit un écart de 5 centimes (pour un prix moyen de 1,50 € le litre de carburant) », précise la Direccte. Au niveau national, ces contrôles ont révélé que 97,1% des pompes étaient conformes, avec une erreur de mesure moyenne de 0,03%.

Dans la région, une seule pompe présentait une erreur de mesure supérieure à l’exigence réglementaire, et 26 présentaient d’autres non-conformités, telles qu’un retard dans leur contrôle technique annuel obligatoire. « Les pompes concernées ont été mises hors service dans l’attente de leur régularisation, précise la Direccte.

En revanche, 42,9% des dispositifs libre-service (pompes à carte bancaire) contrôlés ne respectaient pas les règles de mise en service, indique la Direccte, contre 38% au niveau national. Dans la plupart des cas, « ces non-conformités n’affectent cependant pas la loyauté des transactions », souligne la Direccte. Le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique a engagé vis-à-vis des fabricants, des importateurs et des installateurs, des actions visant à leur régularisation.