Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Pour Jean-Yves Dusserre, l'annonce du nouveau Premier ministre est "un mépris à l'égard des territoire" et une "véritable imposture" (photo Patrick Domeyne/CG 05).Pour Jean-Yves Dusserre, l'annonce du nouveau Premier ministre est "un mépris à l'égard des territoire" et une "véritable imposture" (photo Patrick Domeyne/CG 05).

Les obsèques de Jean-Yves Dusserre ont été célébrées dans l’intimité

29 Déc 2014 - 17:52


Les obsèques de Jean-Yves Dusserre, sénateur et président du Conseil général des Hautes-Alpes, décédé ce samedi matin à son domicile de Chabottes, ont été célébrées « dans la plus stricte intimité familiale » ce dimanche, ainsi qu’il l’avait souhaité. « Conformément à la volonté de sa famille et en respect pour sa mémoire, aucune expression publique ne sera faite durant cette période de recueillement », précise le Conseil général dans un communiqué. « Néanmoins, afin que toute personne qui le souhaite, puisse témoigner son attachement à celui qui a présidé le Département pendant plus de six ans, un registre de condoléances sera mis à disposition dans le hall du Conseil général à compter du 30 décembre et jusqu’à nouvel ordre aux horaires d’ouverture de l’institution. »

L’ensemble des conseillers généraux, « très choqués par la disparition brutale de leur président », renouvellent à sa famille et à ses proches « l’expression de leur plus profond désarroi », souligne le Conseil général.

De nouveaux hommages lui sont rendus ce lundi par plusieurs personnalités et institutions.

Le maire de Briançon et conseiller général d’opposition, Gérard Fromm, rend hommage «à un homme d’une grande simplicité, apprécié pour ses qualités humaines et pour son fervent attachement à notre département. Il aura accompli un parcours politique exemplaire tout en restant fidèle à ses valeurs et à ses engagements.»

L’union départementale CFDT, par la voix de son secrétaire général Patrick Prost, fait également part de sa « tristesse » et « partage la douleur de ses proches, des élus du département et du personnel du Conseil général ».

Alain Angles, président de l’UPA 05, salue « l’homme politique et son formidable parcours, mais surtout l’ami fidèle à son Champsaur et à ses Hautes-Alpes. Nous perdons sans aucun doute un homme extraordinaire, formidable rassembleur, profondément humain et d’une grande humilité. »

Le Parc national des Ecrins rappelle que ce « fervent défenseur de la montagne, de ses valeurs et de ses habitants, était un soutien solide du parc national et se montrait attentif à tous les agents qu’il rencontrait ».

L’Union pour l’entreprise (UPE 05) dit perdre « un ami des Hautes-Alpes et de l’entreprise. Nous saurons dire et garder de lui son goût du travail, son optimisme, sa bienveillance, son attachement viscéral et son action pour les Haut-Alpins. »


+ Sur le même sujet...