Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Hyper centre (1)

Hautes-Alpes : il faudrait construire 1500 à 1800 logements par an d’ici 2030

19 Fév 2014 - 17:26

Selon une étude publiée ce mercredi par l’Insee et la Dreal (Direction régionale de l’Equipement, de l’aménagement et du logement), il faudrait construire 1530 à 1800 logements par an dans les Hautes-Alpes d’ici 2030 pour faire face aux besoins à venir. Au niveau de l’ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, entre 30 600 et 36 400 logements seraient à construire chaque année jusqu’en 2030.

L’étude estime en effet que, à l’horizon 2030, entre 20 000 et 24 300 nouveaux ménages chercheraient à se loger chaque année en Provence-Alpes-Côte d’Azur, selon les scénarios envisagés. Cette hausse résulterait principalement de l’arrivée de nouveaux habitants sur le territoire, mais aussi du vieillissement de la population et de l’évolution des modes de cohabitation. Les personnes seules seraient aussi nombreuses que les familles en 2030, et les ménages seraient plus âgés qu’aujourd’hui. L’estimation tient également compte du nécessaire renouvellement du parc existant et de la demande en résidences secondaires.

Entre 1990 et 2009, la population provençale a augmenté de 0,7 % par an. Dans le même temps, le nombre de ménages a progressé deux fois plus vite (+1,3 % par an). Cette étude de l’Insee et de la Dreal attribue la hausse du nombre de ménages à la croissance démographique, mais également à la baisse tendancielle du nombre de personnes par ménage (appelée « desserrement »). D’une part, les ménages modifient leurs modes de cohabitation (mises en couple plus tardives, séparations…). D’autre part, le vieillissement de la population accroît le nombre de ménages d’une ou deux personnes, à la suite du départ des enfants ou aux veuvages.

En 2030, 37 % des ménages auraient un référent âgé de plus de 65 ans, contre 29 % en 2009. Les ménages avec un référent de plus de 90 ans seraient 2,6 fois plus nombreux qu’aujourd’hui (soit près de 70 000 ménages en 2030). Leur nombre devrait même tripler dans les Hautes-Alpes, selon l’Insee.

Matheron campagne tirage au sort

+ Sur le même sujet...