Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus

Tallard : Gérard Janin candidat « pour donner un choix aux électeurs »

Gérard Janin n'est pas très disert sur son programme, mais se montre très critique envers la municipalité sortante.
Gérard Janin n’est pas très disert sur son programme, mais se montre très critique envers la municipalité sortante.

Le maire sortant de Tallard, Jean-Michel Arnaud, qui vient d’annoncer sans surprise qu’il serait candidat à un troisième mandat, devra affronter une autre liste le 23 mars prochain. Elle sera conduite par Gérard Janin, qui était déjà candidat en 2008 sur la liste alors emmenée par Roger Grimaud. Ce dernier, qui a plusieurs fois affronté Jean-Michel Arnaud dans différents scrutins, est cette année en lice dans sa commune de La Saulce face au maire sortant, Claude Vial.

Gérard Janin n’est pas très disert au sujet de la composition de sa liste. « Elle est constituée, elle va être déposée, mais j’attends qu’elle soit validée par la préfecture », indique la tête de liste. Il n’est pas plus loquace quant à son programme : « Ne mettons pas la charrue avant les bœufs. »

« Il n’est pas normal qu’il y ait une seule liste, explique M. Janin. Cela permet de donner un choix entre deux listes », dit-il encore, avant d’admettre que « notre décision est quand même motivée par beaucoup de choses qui n’ont pas été réalisées par la municipalité sortante. Et puis il y a une question d’éthique : nous avons une volonté de transparence dans les décisions et sur le plan financier. Aujourd’hui, la communication sur les chiffres se fait a minima. Au moins, grâce à la nouvelle forme de scrutin, il y aura la possibilité d’avoir une opposition à Tallard, qui pourra faire son travail d’analyse. En 2008, nous avions fait plus de 40 % des voix sans avoir aucun élu. »

Gérard Janin n’en est pas à son coup d’essai en politique. Outre sa présence sur la liste de Roger Grimaud (membre de l’UMP) aux municipales de 2008, il a été candidat aux cantonales de 2011 sous l’étiquette du Front de gauche. « J’ai eu des contacts très étroits avec Jean-Luc Mélenchon et connaissant le personnage et ses hautes qualités morales, j’ai accepté de me présenter dans le canton de Tallard », précise M. Janin. « Là, ce n’est pas du tout la même chose. Ces élections locales n’ont pas à être politisées. Elles le sont soit par les partis politiques, soit par des gens qui en font partie. Je me réfère plutôt à un mouvement de démocratie et de citoyenneté en dehors des partis traditionnels. »

Gérard Janin assure ainsi que sa liste comptera « aussi bien des gens de gauche que de droite ».

Matheron campagne tirage au sort

+ Sur le même sujet...