Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Guy Blanc a dévoilé sa liste ce dimanche matin à Gap.Guy Blanc a dévoilé sa liste ce dimanche matin à Gap.

Gap : Guy Blanc dévoile une liste de 47 noms… pour 43 sièges

Guy Blanc a dévoilé une liste de 47 noms, ce dimanche matin à Gap.
Guy Blanc a dévoilé une liste de 47 noms, ce dimanche matin à Gap.

Il nous l’avait assuré, c’est désormais une certitude : il y aura bien une quatrième liste en présence aux élections municipales à Gap, le 23 mars. Mais Guy Blanc, ex-tête de liste de la gauche en 2008 et conseiller général (divers gauche) de Gap Nord-Ouest, prolonge le feuilleton en présentant une liste de 47 noms par ordre alphabétique 24 hommes et 23 femmes), dont quatre seront donc écartés d’ici mardi… Tous figureront cependant sur la photo de campagne qui a été prise ce dimanche matin sur l’esplanade de l’Hôtel du département à Gap.

Guy Blanc a justifié cette présentation inhabituelle par le fait qu’une certaine incertitude régnait jusqu’à ces dernières heures sur l’éligibilité de quelques candidats, dont certains avaient été « rayés de la liste électorale de villages périphériques de Gap. Nous avons saisi le juge, demandé des attestations aux impôts… Nous sommes maintenant sûrs que tous sont éligibles. Il y en a quatre qui vont se sacrifier avant le dépôt de la liste, mardi », indique M. Blanc.

Guy Blanc a répété qu’il s’agissait d’une « liste sans étiquette », assurant qu’il y avait « des gens de gauche, de droite et du centre ». Une seule autre personnalité politique figure à ses côtés : Christophe Peyre avait été le candidat du PRG (Parti radical de gauche) aux élections cantonales de 2011 à Gap Centre, face à Roger Didier.

« Nous commençons la campagne dès mardi, annonce Guy Blanc. Elle sera donc courte et sobre, car nous avons peu de moyens. Nous allons éditer une brochure de douze pages avec notre programme et la présentation des candidats. Nous n’aurons pas de local, pas de photos gigantesques, pas de culte de la personnalité, pas de meeting, pas de déambulation les jours de marché… »

Côté programme, la liste « Bien vivre à Gap » va décliner 105 propositions. Parmi les principaux thèmes évoqués par Guy Blanc figurent l’urbanisme (« Il faut resserrer l’habitat et sanctifier les terres agricoles »), la circulation et les transports, l’intercommunalité (« Pourquoi tant de gens qui travaillent à Gap vivent à l’extérieur? Gap ne peut plus vivre seule mais avec tous les villages périphériques ») ou la conversion écologique. L’aménagement du plan d’eau de Pelleautier, situé dans la nouvelle communauté d’agglomération, est le seul projet spécifique annoncé par le candidat.

« Il y a six mois, je pensais que Didier était assuré d’être réélu, admet Guy Blanc. Aujourd’hui, j’entends de plus en plus de critiques le concernant sur sa gestion, sur son comportement… » Pour autant, M. Blanc se veut « réaliste » quant à ses propres chances de victoire.

La liste « Bien vivre à Gap » conduite par Guy Blanc

1 – Guy Blanc, 68 ans, chirurgien retraité, conseiller général
– Catherine Allemand, 54 ans, fonctionnaire DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations)
– Michel-Jean Alluis, 67 ans, ancien directeur de travaux
– Nathalie Armand, 44 ans, mère au foyer
– Jean-Claude Balp, 66 ans, retraité, ancien chef d’équipe DDE
– Belkacem Belhia, 44 ans, commercial
– Jérôme Benilsi, 40 ans, manager régional
– Bernard Besancenot, 65 ans, retraité, ancien technicien commercial
– Sandy Borbely, 30 ans, conseiller financier
– Serge Boschi, 60 ans, ambulancier
– Christophe Carrante, 47 ans, fonctionnaire de Justice
– Madeleine Clément, 29 ans, en recherche d’emploi
– José Da Rocha, 48 ans, artisan peintre
– Isabelle Dominique, 27 ans, opératrice de tri
– Max Dufour, 60 ans, psychopédagogue
– Alexandre Dupont, 53 ans, géomètre, sapeur-pompier volontaire
– Céline Foloppe, 41 ans, coiffeuse
– Martine Fougerat-Joubert, 65 ans, fonctionnaire d’Etat retraitée
– Bernard Furet, 61 ans, proviseur retraité
– Eliane Furgaut, 54 ans, retraitée France-Télécom
– Virginie Gaiddon, 29 ans, auxiliaire de vie
– Pierre Gaillard, 36 ans, ingénieur
– Roland Ghiglione, 64 ans, retraité de la Caf
– Alain Guérin, 43 ans, fonctionnaire du Conseil général
– Nicole Gueydan, 77 ans, professeur retraitée
– Dominique Lamy, 48 ans, cadre EDF
– Philippe Lapeyre, 60 ans, retraité du BTP
– Marion Laurent, 30 ans, agent hospitalier
– Martine Lebrun, 60 ans, greffière retraitée
– Thomas Manivel, 34 ans, technicien au Conseil régional
– Michelina Matera, 65 ans, retraitée, ancien agent de service
– Sébastien Mathieu, 27 ans, responsable service clients
– Elisabeth Meyer, 64 ans, retraitée de l’enseignement privé
– Sébastien Michel, 39 ans, agent des Postes
– Catherine Oddou, 54 ans, agent ERDF
– Françoise Okoulaloye, 50 ans, aide-soignante
– Elisabeth Orcières-Clément, 60 ans, professeur des écoles catholiques
– Rosalba Origlio, 44 ans, aide hôtelière
– Patrick Paris, 45 ans, projectionniste
– Christophe Peyre, 37 ans, responsable départemental de la Carsat Sud-Est
– Jean-Paul Pizzolotto, 55 ans, chef de parc
– Patricia Richard, 49 ans, auxiliaire de vie
– Jean-Paul Salet, 60 ans, cadre DDT
– Jeanine Salmon, 64 ans, enseignante de lycée retraitée
– Ingrid Saloux, 35 ans, responsable de commerce
– Angélique Silard, 40 ans, adjoint administratif à la Maison du handicap
– Jacqueline Volaire-Aurouze, 66 ans, retraitée du Crédit agricole

Matheron produits pétroliers Gap

+ Sur le même sujet...