Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Roger Didier, maire sortant de Gap, dresse le catalogue des réalisations de son mandat.Roger Didier, maire sortant de Gap, dresse le catalogue des réalisations de son mandat.

Gap : le maire sortant et candidat Roger Didier publie son bilan

Après le bilan critique de la mandature dressé par le candidat du groupe Gauche Jean-Claude Eyraud, c’est au tour du maire sortant et candidat investi par l’UMP Roger Didier de publier son propre bilan. « Nous avons fait ce que nous avions promis. Nous ferons ce que nous vous promettrons ! », est-il indiqué sur la couverture d’une brochure de 12 pages distribuée dans les boîtes aux lettres, qui énumère les réalisations de la mandature.

Pour répondre à l’un des reproches formulés par son adversaire M. Eyraud, un encart est destiné à revendiquer la proximité du maire envers ses administrés: « C’est dans sa nature, son ADN comme on dit : Roger Didier est proche des gens, il aime le dialogue, le contact direct. » Et de citer les « 210 points de rendez-vous » des visites de proximité, « la grande consultation ‘Vous avez la parole' », « la participation active » des riverains dans la conception des « grandes réalisations » et les « 6000 rendez-vous honorés par Roger Didier en personne ».

Le reste de la brochure consiste en un catalogue des réalisations par thème. Résumé.

Fiscalité :
Roger Didier commence par rappeler son slogan « Faire plus et mieux avec moins » avant de détailler sa « gestion rigoureuse » : « Les dépenses de réception ont été réduites de plus de 30%. Les dépenses de personnel sont maîtrisées », « La capacité d’autofinancement a été multipliée par quatre entre 2008 et 2013. La dette de la ville est réduite de 13,9 millions d’euros, alors que Gap n’avait jamais autant investi que dans cette même période », les taux d’imposition locaux n’ont pas été augmenté ces trois dernières années, « Roger Didier obtient de Veolia une baisse du prix de l’eau de 40 à 50% »…

Travaux :
Le maire sortant cite les travaux d’aménagement, dont les plus emblématiques sont la réfection de la place de la République, celle à venir de la rue Jean-Eymar, l’installation de la maison du tourisme place Jean-Marcellin, la restauration de la zone piétonne, la création du jardin Bernard-Givaudan au Sud, l’aménagement du sentier de Puymaure, la construction de city stades et de deux nouvelles maisons de quartier à Charance et Fontreyne. Sans oublier son grand projet : la réhabilitation du carré de l’Imprimerie qui comprendra des surfaces commerciales, des cinémas, des locaux médicaux et paramédicaux, des logements et un parking souterrain. Il souligne aussi que « plus de 22 hectares ont été dédiés au développement et à l’installation de 42 entreprises » et annonce la couverture de la ville en fibre optique d’ici à 2018.

Sécurité :
Roger Didier insiste sur la mise en place de la vidéoprotection (36 caméras installées, 13 nouvelles à venir), le nombre de policiers municipaux passé de 8 à 17 et la mise en place de l’opération « Voisins vigilants ».

Culture :
La mandature a vu la création de la Grange, espace d’exposition sur la Placette, de l’usine Badin, résidence d’artistes et salle de répétition, d’une salle de danse à l’Alp’Arena, d’un auditorium à la Providence, le succès du Quattro, salle de spectacle inaugurée en 2008, et des Rencontres du cinéma de montagne.

Sport :
L’une des plus grandes fiertés du maire est d’avoir remporté le challenge de Ville la plus sportive de France 2013. Il cite l’organisation et l’accueil de grandes manifestations sportives comme le Tour de France, accueilli à trois reprises depuis 2008, le retour du Rallye Monte Carlo, le trail Gapencimes; la réalisation d’équipements sportifs dont le stade de glace ou bien encore la rénovation des deux piscines…

Transports et déplacements :
Roger Didier aime à rappeler la mise en œuvre de la piste cyclable Micropolis-Tokoro, soit 7,3 km de nouvelles pistes créées, l’extension du réseau de bus, la création du parking Bellevue, de deux nouveaux parkings-relais, les arrêts minute avec décompte du temps autorisé place de la République, le projet de parking à étages à Bonne (600 places) « sauf si une nouvelle équipe municipale en décide autrement », la création du barreau du Turrelet, l’aménagement du rond-point des Fangerots, la nouvelle voie reliant la route de Marseille à la route de la Luye (aux Marronniers) et « le démarrage du chantier de la rocade ».

Education :
Le candidat précise que « chaque année, la ville consacre à son budget éducation 6,5 millions d’euros » et se félicite de l’introduction du bio et des produits locaux dans les cantines, de la rénovation des restaurants scolaires et de l’informatisation des écoles.

Solidarité :
Le maire sortant cite la création de l’Ehpad Saint-Mens-Bellevue, d’un hôtel social et d’une pension de famille, d’une aire d’accueil des gens du voyage et la mise en accessibilité de la voirie, des espaces publics et des transports urbains.

Le bilan complet sur : www.rogerdidier.com

Matheron produits pétroliers Gap

+ Sur le même sujet...