Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Quelque 300 manifestants ont défilé dans les rues de Gap, ce mardi 18 mars 2014.Quelque 300 manifestants ont défilé dans les rues de Gap, ce mardi 18 mars 2014.

Gap : plus de 300 manifestants dans les rues

Entre 250 et 320 manifestants ont défilé dans les rues de Gap, ce mardi matin, afin de protester contre la politique sociale du gouvernement. Ils étaient une soixantaine à faire de même à Briançon. « C’est la plus importante mobilisation depuis l’élection de François Hollande », relève Philippe Cottet, secrétaire général de l’UD-CGT des Hautes-Alpes. Les manifestants ont défilé dans le calme, des sièges de la Sécurité sociale et de Pôle emploi, boulevard Pompidou, à la préfecture des Hautes-Alpes, rue Saint-Arey.

Ces manifestations étaient organisées à l’appel de la CGT, de FO, de Solidaires et de la FSU. Le cortège de Gap était ouvert par une délégation d’enseignants du lycée Paul-Héraud, qui dénoncent la fermeture d’une classe de 3ème DP6 à la rentrée prochaine. Ils étaient tous coiffés d’un casque de chantier pour déplorer « le chantier de démolition » de l’éducation. Parmi les manifestants, figurait une très forte proportion de fonctionnaires et notamment d’enseignants, ainsi que des cheminots, des agents des organismes sociaux et des retraités de la fonction publique. Les manifestants ont scandé des slogans hostiles au gouvernement, en demandant notamment une hausse des salaires et la défense des services publics.

La CGT, FO, Solidaires et la FSU appelaient à la grève, ce mardi, afin que « les salariés soient écoutés, et non le Medef et les banquiers ». Ils contestent le pacte de responsabilité voulu par le président de la République, en dénonçant « 30 milliards d’euros de cadeaux faits au patronat ».


Manifestation à Gap à l’appel des syndicats CGT… par lemedia05


+ Sur le même sujet...