Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
agriculture

Pour la FDSEA, l’agriculture est oubliée du débat des municipales

« Nous sommes particulièrement déçus par le manque de contenu, voire l’absence de projets pour l’agriculture, dans les programmes des candidats aux élections municipales », indique la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) des Hautes-Alpes dans un communiqué publié ce mardi. « Peu d’entre eux s’engagent sur une préservation des terres agricoles, sur le maintien de l’activité agricole sur leur territoire, notamment dans les zones de pastoralisme où le prédateur est présent, ou encore dans le maintien d’outils collectifs de valorisation des produits agricoles. »

Le développement des circuits courts apparaît certes dans les propositions d’un certain nombre de candidats, reconnaît la FDSEA, pour laquelle « ce n’est QU’UNE solution. Les circuits courts ne seront porteurs que s’ils font partie d’une organisation de filière raisonnée. »

La FDSEA appelle notamment les futurs maires à « réaliser un diagnostic agricole digne de ce nom dans leur futur document d’urbanisme » ou encore à s’engager en faveur du maintien de l’irrigation, quelques jours après la manifestation organisée par la profession au sujet de l’application de la loi sur l’eau.

« Le monde agricole veut exister dans le débat, lance la FDSEA. L’agriculture et toutes ses activités sont une chance pour notre département. Messieurs (les Mesdames ont été omises, NDLR) les candidats, ne l’oubliez pas. »


+ Sur le même sujet...