Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Carte d'électeur

Hautes-Alpes : tout ce qu’il faut savoir pour voter

Voici les réponses à quelques questions pratiques sur le vote aux élections municipales pour ce dimanche.

Comment vote-t-on dans les communes de plus de 1000 habitants ?
Dans les 22 communes de plus de 1000 habitants (L’Argentière-la-Bessée ; La Bâtie-Neuve ; Briançon ; Châteauroux-les-Alpes ; Chorges ; Le Dévoluy ; Embrun ; Gap ; Guillestre ; Laragne-Montéglin ; Le Mônetier-les-Bains ; La Roche-des-Arnauds ; Saint-Bonnet-en-Champsaur ; Saint-Chaffrey ; Saint-Jean-Saint-Nicolas ; Saint-Martin-de-Queyrières ; La Saulce ; Savines-le-Lac ; Serres ; Tallard ; Veynes et Villar-Saint-Pancrace), les électeurs n’utilisent qu’un seul bulletin de vote portant le nom de la liste qu’ils ont choisie, sans possibilité de rature ou de panachage.
Tout ajout de nom, de modification de nom ou de suppression de nom entraînera la nullité du bulletin (vote nul).
Chaque liste comporte à la fois les candidats au conseil municipal et ceux au conseil communautaire.
Attention donc, car la règle a changé dans 19 communes du département depuis les dernières élections municipales. Désormais, c’est le scrutin de liste qui s’y applique. En 2008, seules les communes de Gap, Briançon et Embrun étaient concernées.

Comment vote-t-on dans les communes de moins de 1000 habitants ?
Pour toutes les autres communes, c’est le scrutin majoritaire qui s’applique. Dans ces communes, plusieurs bulletins de vote, individuels ou groupés, sont proposés aux électeurs.
Les électeurs votent pour autant de candidats qu’il y a de sièges à pourvoir, en utilisant autant de bulletins de vote que nécessaire. Sur les bulletins regroupant plusieurs candidatures, la suppression d’un ou de plusieurs noms est possible.
Là encore, la règle a changé depuis 2008. Il n’est plus possible de voter pour un candidat qui ne s’est pas déclaré avant le 6 mars à la préfecture. Tout vote pour un candidat non déclaré ne sera pas pris en compte ; toutefois, le bulletin restera valide pour les autres candidats, dès lors qu’ils ont été enregistrés par la préfecture.

Faut-il une pièce d’identité pour voter ?
Un décret, publié au Journal officiel du 20 mars 2014, supprime la nécessité de présenter un titre d’identité pour prendre part au scrutin dans les communes de moins de 1000 habitants.
Dans les communes de plus de 1000 habitants, une pièce d’identité est obligatoire (carte d’identité ou passeport même périmés, carte Vitale avec photographie, carte du combattant, carte d’invalidité, carte de famille nombreuse avec photo, permis de conduire, permis de chasser…). La carte d’électeur n’est pas obligatoire.

Comment sont élus les conseillers communautaires ?
Les conseillers communautaires (communautés de communes ou communauté d’agglomération du Gapençais) seront élus lors de ces élections municipales.
Pour les communes de plus de 1000 habitants, les candidats figureront sur le même bulletin de vote que pour les élections municipales (à gauche, les candidats aux municipales ; à droite, les candidats au conseil communautaire). Là encore, le bulletin ne pourra pas être modifié, ce qui le rendrait nul.
Pour les communes de moins de 1000 habitants, les élus au conseil communautaire seront désignés en fonction d’un tableau, sur lequel figureront, dans l’ordre : le maire, puis les adjoints et les conseillers municipaux, en fonction du nombre de suffrages qu’ils auront recueillis.


+ Sur le même sujet...