Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
élections municipales

Hautes-Alpes : la droite a gagné le premier tour des municipales

Premier constat : le taux de participation dans les Hautes-Alpes serait meilleur qu’au niveau national (estimé à 62,4%) puisqu’il s’élève à 71,85%.
A l’instar de la tendance nationale, le premier tour des élections municipales a tourné à l’avantage de la droite dans les Hautes-Alpes. Sur les dix communes de plus de 2000 habitants, la gauche, qui en gérait six jusqu’à présent, pourrait en perdre trois.

La gauche a d’ores-et-déjà perdu Veynes avec la victoire retentissante de René Moreau, classé divers droite, qui l’emporte dans ce fief historique de la gauche. Même si certains élus de gauche pointent le rôle qu’a pu jouer en coulisses l’ancien député-maire (PS) Daniel Chevallier dans ce résultat, il n’en reste pas moins qu’il s’agit-là d’une sévère défaite pour la maire sortante (PS), Christine Nivou, qui aura trois sièges dans l’opposition.

A Laragne-Montéglin, les deux listes de gauche totalisent moins d’un tiers des suffrages au premier tour. Avec 38,23% des voix, l’ancienne députée-maire (UMP) Henriette Martinez est bien placée pour retrouver le siège de maire, même si elle pourrait devoir composer avec son ancien premier adjoint, qui arrive en deuxième position (29,30%). A gauche, seul Jean-Michel Reynier, poulain d’Auguste Truphème, pourra se maintenir, Jean-Paul Jouve, investi par le PS et le PRG et soutenu activement par les deux députés, ne parvenant pas au seuil de 10% des voix…

A Briançon, le maire sortant (PS) Gérard Fromm est quant à lui en ballottage défavorable. Il est en tête des suffrages avec 35,95% mais il est au coude-à-coude avec les deux candidats de droite. Romain Gryzka (dissident UMP) a devancé de 35 voix son rival Arnaud Murgia, officiellement investi par l’UMP. Les responsables de l’UMP devraient peser sur ce dernier pour parvenir à une union avant le second tour pour que Briançon revienne à droite. Mais la tâche ne sera pas aisée, tant la campagne a été violente entre les deux rivaux de droite.

En revanche, la gauche conforte ses positions à L’Argentière-la-Bessée, où le député-maire Joël Giraud (PRG) a été réélu avec 52,05% des voix, et à Guillestre, où Bernard Leterrier (EELV) a été réélu confortablement avec plus de 59% des suffrages. La gauche conserve aussi La Bâtie-Neuve, ce qui était écrit d’avance puisque Joël Bonnaffoux était à la tête d’une liste unique.

A Gap, Roger Didier, maire sortant investi par l’UMP, a frôlé sa réélection dès le premier tour, avec un score de plus de 49%. Avec 26% des voix, Bernard Jaussaud (PS) ne se fait guère d’illusions sur l’issue du second tour. Il devrait pouvoir s’allier avec Jean-Claude Eyraud (groupe Gauche, soutenu par EELV), mais il y aura une triangulaire. Guy Blanc (sans étiquette) a en effet confirmé qu’il serait présent au second tour. Autre caractéristique de ce premier tour à Gap : la très forte abstention (41,17%).

A Embrun, la maire sortante (UDI), Chantal Eyméoud, est largement réélue avec 63,42% des voix face à Didier Steinville (PS). C’est aussi le cas de Jean-Michel Arnaud (UMP), réélu avec près de 77% des voix à Tallard ! Et à La Saulce, où, au terme d’une campagne particulièrement animée, le maire sortant, Claude Vial, a été réélu face à Roger Grimaud.

Dans Le Dévoluy, Jean-Marie Bernard frôle sa réélection dès le 1er tour, en réunissant 49,47% des suffrages, malgré la présence de deux listes adverses. Les trois listes peuvent se maintenir au second tour.

A Serres, une quadrangulaire est envisageable au second tour, les quatre listes ayant la possibilité de se maintenir. A moins que Bernard Mathieu, adjoint sortant, ne parvienne à unir ses forces avec les deux autres listes s’opposant à Myriam Bottasso, candidate soutenue par le maire sortant, Michel Roy (présent sur la liste, mais qui ne brigue pas le siège de maire), et qui est arrivée en deuxième position.

A Saint-Bonnet-en-Champsaur, la liste conduite par Laurent Daumark, et soutenue par le maire sortant, Jean-Pierre Festa, qui ne se représentait pas, a été victorieuse (53,5%) face à la liste de Jean-Marie Gueydan, également classée à droite.

Enfin, Christian Durand a été réélu à Chorges et Victor Bérenguel à Savines-le-Lac, sans aucune surprise, puisqu’ils conduisaient chacun une liste unique.


+ Sur le même sujet...