Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Guy Blanc

Gap : Guy Blanc rêve du même succès que René Moreau à Veynes

Dès l’issue du scrutin dimanche soir, Guy Blanc avait annoncé qu’il se maintiendrait au second tour de l’élection municipale à Gap. Ce lundi matin, il confirme : « Il y a 999 chances sur 1000, sauf si je fais une crise cardiaque d’ici là », plaisante le candidat sans étiquette. « Je me maintiens car je veux offrir à ceux qui voudront bien aller voter autre chose qu’une liste de droite ou de gauche. Certains disent que je trahis la gauche, que je favorise Didier. Ca aurait été pareil si Jaussaud avait frôlé l’élection au premier tour. Je veux faire comprendre qu’il y a une troisième voie. C’est difficile de faire passer le message. » Guy Blanc ne désespère pas, porté par le succès de René Moreau _ qui s’affiche lui aussi sans étiquette _ à Veynes, bastion jusqu’ici historique de la gauche. Le challenge sera cependant nettement plus compliqué pour l’ancien chirurgien gapençais…

Guy Blanc ne cache pas sa légère déception à la vue des résultats de ce premier tour. « J’espérais un peu plus pour ce qui me concerne. C’est un succès pour Didier quand même. Dans la mesure où le sondage a eu lieu avant la diffusion de mon programme et ma campagne de terrain intense, je pensais qu’on ferait un peu mieux. Or ça n’a pas changé les intentions de vote. » Le candidat estime que Gap a « subi le coup de barre à droite manifeste qui a déferlé sur tout le pays. Didier en a bénéficié, de même que sa campagne qu’il mène depuis six ans en apparaissant partout ».

Cette semaine, il veut « essayer de mobiliser les abstentionnistes » même si « on a très peu de temps ». « J’ai rédigé une profession de foi que les gens vont recevoir par la poste. »


+ Sur le même sujet...