Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Arnaud Murgia

Briançon : négociations au point mort entre Gryzka et Murgia

C’est encore l’incertitude à Briançon en vue du second tour des élections municipales. A l’issue du premier tour, les appels se sont multipliés au sein de l’UMP en direction d’Arnaud Murgia, afin qu’il se désiste en faveur de Romain Gryzka (dissident UMP), qui l’a devancé dimanche. Totalisant plus de 64% des suffrages au premier tour, la droite est en effet en mesure de faire basculer Briançon, où le maire sortant, Gérard Fromm, n’a obtenu que 35,95% des voix.

Ce lundi, Henriette Martinez, présidente de la fédération départementale de l’UMP, a officiellement contacté les deux candidats briançonnais. « Même si l’écart de voix est faible entre eux, il y en a un devant, et il faut que le candidat UMP se retire », indique Mme Martinez. « Fromm est battable si la droite sait se réunir. J’apporte mon soutien et celui de l’UMP à Romain Gryzka pour le second tour. Ils ont réalisé un très beau score tous les deux. On peut regretter qu’il n’y ait pas eu d’union, mais c’est ainsi. Ce sont de bons candidats et, comme je le leur ai dit, il y a de la place pour deux à Briançon. » Jean-Yves Dusserre, président du Conseil général, a également appelé au retrait d’Arnaud Murgia.

Romain Gryzka et Arnaud Murgia se sont rencontrés ce lundi après-midi, mais ils ne sont pas tombés d’accord.

En fin d’après-midi, Romain Gryzka a publié un communiqué dans lequel il prend acte du soutien accordé par l’UMP et annonce qu’il a « fait des propositions à certains membres de la liste d’Arnaud Murgia en vue de mener un rassemblement pour battre Gérard Fromm dimanche prochain ».

Dans la soirée, Arnaud Murgia a, à son tour, publié un communiqué, dans lequel il revient sur l’accord qu’il a proposé à Romain Gryzka. A savoir : « Une union de nos deux listes dirigée par Romain Gryzka en vue du second tour, établie à parité et proposant le poste de 1er adjoint à Arnaud Murgia ; ou une union de nos deux listes à parité dirigée par Romain Gryzka et le soutien de l’ensemble de la nouvelle liste à la candidature d’Arnaud Murgia à la présidence de la communauté de communes, afin de répartir les responsabilités. » Selon Arnaud Murgia, « comme en juillet 2013, Romain Gryzka a refusé l’alliance proposée, acceptant seulement de prendre deux de nos colistiers, et mettant un veto absolu à la présence d’Arnaud Murgia sur sa liste, proposition déraisonnable au regard des suffrages exprimés et de l’union voulue par les Briançonnais. » M. Murgia précise qu’il « annoncera sa décision finale demain (mardi, NDLR) en fonction de l’avancée des éventuelles discussions ».

Pour Gérard Fromm, « Briançon court le risque d’une gestion aventureuse »

Dans un message publié ce lundi, Gérard Fromm, maire sortant (PS) de Briançon, souligne que sa liste est arrivée « en tête du scrutin. Vous nous avez soutenus malgré une campagne électorale de calomnie, de mensonge et de dénigrement systématiques. » Pour lui, « Briançon court le risque d’une gestion aventureuse portée par des ambitions personnelles, cachées par un rassemblement de façade. Un peu de sérieux ! » M. Fromm estime que son équipe « a cinq jours pour convaincre et faire ce qu’elle n’a apparemment pas su faire jusqu’à présent ».


+ Sur le même sujet...