Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
élections municipales

Gap : les quatre listes se maintiennent au 2e tour

Il y aura bien une quadrangulaire au second tour des élections municipales de Gap. Les négociations engagées entre les listes de Bernard Jaussaud (PS-PCF-MoDem) et de Jean-Claude Eyraud (Gauche-EELV) ont échoué lundi en fin de soirée.

Les « Tous capables » ont publié un communiqué dans la nuit de lundi à mardi expliquant les raisons de leur maintien au second tour.  « Dès les résultats, Guy Blanc a annoncé le maintien de sa liste, ce qui ne permet pas d’entrevoir une victoire contre le maire Roger Didier. La ville va continuer à connaître l’autoritarisme le plus étroit. Le personnel continuera à être traité comme une variable d’ajustement. La politique de prestige et l’absence de travail de fond seront de rigueur. Devant ce résultat qui aura des répercussions négatives sur toutes les Gapençaises et tous les Gapençais, il s’avère nécessaire d’avoir une opposition consistante et constructive. »

« Malgré cette situation difficile, nous étions prêts à accepter de présenter une liste commune avec la liste Jaussaud. Nous avons discuté lundi 24 avec eux des conditions possibles d’une fusion de liste. Malheureusement, ils n’ont pas accepté la règle démocratique de répartition des places d’après le nombre de voix dans la nouvelle liste. Pendant le dernier mandat nous avons été les seuls à nous opposer de façon argumentée à la politique de Roger Didier. Dans ces conditions, nous décidons de continuer à porter nos valeurs et notre projet et nous présentons à nouveau notre liste à vos suffrages. »

Bernard Jaussaud déplore pour sa part que les « Tous capables » aient « mis fin unilatéralement à la négociation. Nous le regrettons profondément pour les Gapençais ». La liste PS-PCF-MoDem proposait une fusion des deux listes et dix places à Jean-Claude Eyraud et ses colistiers, « dont sept éligibles en cas de victoire parmi lesquelles les places 3 et 6. Les « Tous capables » ont exprimé leur désaccord concernant les places proposées sur la liste en refusant d’examiner le reste de nos propositions. »

Bernard Jaussaud précise dans un communiqué qu’il proposait « une plateforme commune dont les priorités seront : l’emploi, le développement économique de la ville, la jeunesse, le développement des transports en commun, le logement, un projet éducatif et de santé pour une politique sociale ambitieuse en vue d’une égalité réelle sur la ville, la baisse du prix de l’eau et si possible la remunicipalisation, la culture, une ville à énergie positive. »

Bernard Jaussaud proposait également un accord de gouvernance. Qui prévoyait que, en cas de victoire, « la responsabilité exécutive sera partagée proportionnellement. Le contrat de majorité doit comprendre notamment le vote commun du budget sur la base des engagements collectifs. En cas d’opposition, nous proposons qu’un intergroupe soit créé. Il sera le lieu de travail commun en vue des prises de position. Il servira à fédérer l’opposition et à préparer l’avenir d’une future majorité de gauche. »


+ Sur le même sujet...