Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Arnaud Murgia

Briançon : Arnaud Murgia se retire pour « faire barrage à la gauche »

Le second tour des élections municipales à Briançon opposera le maire sortant, Gérard Fromm (PS), à Romain Gryzka, désormais officiellement soutenu par l’UMP. Arnaud Murgia (UMP), arrivé en troisième position, a annoncé ce mardi après-midi sa décision de se retirer, malgré l’échec des négociations avec Romain Gryzka.

« Arrivés 35 voix derrière la liste de Romain Gryzka au premier tour des élections municipales à Briançon, la droite totalisant plus de 64% des voix, nous avons refait un pas vers Romain Gryzka en lui proposant une liste d’union avec 10 colistiers de notre liste, revenant sur notre première proposition de fusion à parité », indique Arnaud Murgia dans un communiqué. « Cette nouvelle proposition, moins équitable selon nous, mais plus acceptable pour lui, a de nouveau été refusée. En retour, Romain Gryzka nous a proposé de n’intégrer qu’Arnaud Murgia et 4 de ses colistiers, proposition irrespectueuse au regard des suffrages exprimés. En conséquence, regrettant de ne pouvoir arriver à un accord équitable, mais conscients de la responsabilité qui est la nôtre, nous décidons de nous retirer. Nous ne représenterons pas notre liste au second tour et appelons naturellement, dans l’intérêt de Briançon et des Briançonnais, à faire barrage à la gauche.»

Reste à savoir si, dans ces conditions et malgré une probable déperdition des voix, Romain Gryzka pourra capitaliser suffisamment les voix qui se sont portés sur les deux candidats de droite au premier tour pour battre Gérard Fromm, qui n’a réuni que 36% des voix dimanche dernier. Sur le papier en tout cas, le jeune candidat UMP a l’avantage…

Dans un communiqué, Romain Gryzka « tient à saluer le retrait du candidat UMP-UDI Arnaud Murgia. Cet acte est un acte responsable et courageux pour l’avenir de notre ville et pour l’intérêt général. Dès demain, sous l’impulsion des forces de droite, du centre, de la société civile et avec le soutien officiel de l’UMP et de l’UDI, une alternative crédible pour Briançon se dessine », dit-il.


+ Sur le même sujet...