Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Romain Gryzka

Briançon : après sa défaite, Romain Gryzka dénonce « un sabotage » de l’UMP

Après sa défaite à Briançon face au maire sortant, Gérard Fromm (PS), Romain Gryzka dénonce « un sabotage de l’élection par l’UMP locale » et souligne qu’il est désormais « le leader de la droite briançonnaise ». Alors que les deux candidats de droite totalisaient 64% des suffrages au premier tour, Gérard Fromm a été réélu avec 52,72% des voix face à M. Gryzka. Le candidat investi par l’UMP au premier tour, Arnaud Murgia, s’était retiré avant le second tour, mais sans parvenir à un accord avec Romain Gryzka après une campagne particulièrement délétère entre eux.

« Je tiens à rappeler que je me suis présenté sans le soutien des partis politiques et qu’aucun ministre n’est venu m’appuyer », indique Romain Gryzka dans un message. « Cette élection, je la vois comme le début d’une grande histoire entre nous et les Briançonnais, entre vous et moi. Avec mon équipe, nous serons dans une opposition constructive mais ferme. Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, je suis le leader de la droite briançonnaise. Nous pourrons toujours avoir des regrets mais qu’on se le dise, nous ne porterons pas la responsabilité de la réélection du maire sortant. »

M. Gryzka se « désole qu’une énorme partie de la droite locale, animée par un certain nombre de traîtres, ait préféré jouer le jeu du PS et voter pour eux. Le sabotage de l’élection par l’UMP locale est une réalité ! Je ne suis plus membre de l’UMP mais je vous le dis avec gravité, l’UMP, tant locale que nationale, aura à faire un grand travail de remise en question sur son positionnement humain à Briançon. »


+ Sur le même sujet...