Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Henriette Martinez, Jean-Marc Duprat et Martine Garcin, conseillers municipaux d'opposition sortants, sont en tête de la liste "Rassembler pour agir".Henriette Martinez, Jean-Marc Duprat et Martine Garcin, conseillers municipaux d'opposition sortants, sont en tête de la liste "Rassembler pour agir".

Municipales : Henriette Martinez veut « arriver à rassembler les Laragnais »

Au lendemain de sa victoire aux élections municipales à Laragne-Montéglin, Henriette Martinez, qui va retrouver samedi prochain le siège de maire que lui avait ravi Auguste Truphème en 2008, avoue sa « grande satisfaction. Pour moi, la mairie de Laragne, c’est quelque chose d’affectif, au-delà de la politique. »

Pour Mme Martinez, « les Laragnais ont su raison garder malgré une campagne d’alliance anti-Martinez. Je suis très sensible à cette confiance. Maintenant, il faut arriver à rassembler les Laragnais. Avec quatre listes et 108 candidats, cela a pu créer des tensions, y compris dans certaines familles. Il y a quelques plaies à panser, des blessures, mais il nous faut travailler pour Laragne-Montéglin. »

Henriette Martinez, Jean-Marc Duprat et Martine Garcin, conseillers municipaux d'opposition sortants, sont en tête de la liste "Rassembler pour agir".
Henriette Martinez, ici aux côtés des conseillers d’opposition sortants Jean-Marc Duprat et Martine Garcin, vise également la présidence de la communauté de communes du Laragnais.

Du côté des priorités, « il faut reprendre en main un certain nombre de dossiers qui ont été mis de côté », annonce Henriette Martinez. Elle indique travailler dès à présent sur le budget, « puisqu’il n’a pas été voté ». L’autre priorité de la prochaine maire de Laragne-Montéglin est « d’organiser les élections de la communauté de communes », dont elle vise la présidence. Au sujet de ses ambitions futures, Henriette Martinez assure d’ailleurs qu’il n’y aura « pas d’autre étape. C’était ma dernière élection au suffrage universel. Je ne veux plus en vivre d’autre. »

« Montrer que le visage de Laragne-Montéglin change »

Une fois installée à la mairie, la future municipalité va « lancer un programme de travaux liés à la vie quotidienne des Laragnais », explique Mme Martinez. « Nous voulons répondre à tous ces problèmes que les Laragnais ont pu pointer quand nous les avons rencontrés pendant notre campagne de terrain. Il faut montrer que le visage de la commune change. » Autre dossier prioritaire, le pôle périscolaire, « dont il va falloir assumer l’achèvement et son financement, et le fonctionnement ». Mme Martinez souhaite se donner du temps pour préparer les grands projets et déterminer ce qui relèvera de la commune et ce qui pourra relever de la communauté de communes.

Ce lundi matin, Henriette Martinez s’est entretenue pendant une heure avec le maire sortant, Auguste Truphème, à la demande de ce dernier. Ils ont notamment évoqué l’installation du nouveau conseil municipal, qui se déroulera samedi 5 avril à 15 heures et dont l’ordre du jour sera réduit à l’élection du maire et des adjoints. « Nous avons discuté de plusieurs dossiers en cours, y compris ceux sur lesquels nous n’avons pas la même position et chacun de nous s’est exprimé », précise Mme Martinez. « Cet entretien s’est déroulé dans un climat assez serein. Auguste (Truphème) a été constant dans ses positions, il n’y a jamais eu de mésalliance. » Une pique à peine voilée à destination de l’ex-premier adjoint d’Henriette Martinez, Michel Joannet, arrivé en deuxième position ce dimanche. « Il n’a pas de ligne politique, ou alors, à géométrie variable. Son seul objectif, c’était de faire barrage à Martinez. Ce n’est pas un programme, mais un règlement de comptes. » La réconciliation laragnaise va prendre du temps…


+ Sur le même sujet...