Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Comité de ligne Grenoble-Gap

Train Grenoble-Gap : 250 participants au comité de ligne, mercredi à Lus

Plus de 250 personnes ont participé à la réunion exceptionnelle du comité de ligne Grenoble-Veynes-Gap, ce mercredi soir à la salle des fêtes de Lus-la-Croix-Haute (Drôme). Le comité de ligne est présidé par Gérard Leras, conseiller régional (EELV) de Rhône-Alpes. Il s’est déroulé en présence des vice-présidents aux Transports des deux Régions concernées, Eliane Giraud (Rhône-Alpes) et Jean-Yves Petit (Provence-Alpes-Côte d’Azur), et du député des Hautes-Alpes, Joël Giraud.

Selon Jean-Yves Petit, « trois points essentiels ont été évoqués : la reprise des circulations prévue le 18 avril après l’éboulement sur la voie ; le devenir de la gare de Lus-La-Croix-Haute ; l’intégration de l’étoile ferroviaire de Veynes dans le contrat de plan Etat-Région (CPER) 2014-2020. »

Eliane Giraud a indiqué que la Région Rhône-Alpes ne souhaitait pas la fermeture de la gare de Lus-la-Croix-Haute, envisagée à la fin de l’année, mais aussi qu’il était « important d’intégrer les « petites » lignes ferroviaires dans le CPER 2014-2020. Ces « petites » lignes (Grenoble-Gap et Valence-Gap) sont importantes dans l’aménagement du territoire. » Elle a indiqué que la Région Rhône-Alpes est prête à cofinancer les travaux.

Jean-Yves Petit a indiqué « défendre la gare de Lus-La-Croix-Haute qui assure un rôle essentiel dans la régularité et la fiabilité des circulations ferroviaires. Fermer la gare, c’est ouvrir la porte à la fermeture de la ligne. Les branches ferroviaires Valence-Veynes-Gap et Grenoble-Veynes-Gap-Briançon sont essentielles pour le désenclavement de nos départements alpins. Le besoin d’économies vu de Paris ne peut s’assoir sur l’égalité des territoires ». Le vice-président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur a demandé « un apport financier conséquent de RFF et de l’Etat afin de financer, avec les Régions, la régénération et la modernisation de l’étoile ferroviaire de Veynes. Il est donc vital que ces projets figurent dans le CPER 2014-2020. »


+ Sur le même sujet...