Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Michel Joannet et quelques membres de son équipe lors d'une réunion avec les associations laragnaises (photo DR).Michel Joannet et quelques membres de son équipe lors d'une réunion avec les associations laragnaises (photo DR).

Laragne-Montéglin : Michel Joannet répond à Henriette Martinez

Après sa victoire à Laragne-Montéglin, Henriette Martinez avait épinglé son ex-premier adjoint, Michel Joannet, arrivé en deuxième position. « Il n’a pas de ligne politique, ou alors, à géométrie variable. Son seul objectif, c’était de faire barrage à Martinez. Ce n’est pas un programme, mais un règlement de comptes. »

Ce propos a fait réagir l’intéressé. « A peine élue élue, Henriette Martinez règle ses comptes, et ce n’est pas fini, estime Michel Joannet. Nous voyons une nouvelle fois des phrases assassines, qui dénotent son autoritarisme et son irrespect pour les personnes. Je n’avais pas à « régler de compte avec Martinez » ; en arrivant en seconde position, elle devenait mon seul adversaire politique, à combattre dans le cadre de cette élection. J’aurais agi de la même façon si la liste de Jean-Michel Reynier-Auguste Truphème était arrivée en tête et moi en seconde position. »

« Si je n’avais pas eu de programme et de ligne directrice correcte et sérieuse, comment aurais-je obtenu 36% des votes », indique le nouveau conseiller municipal d’opposition. « C’est la prolifération de procurations et les accords réalisés par un porte-à-porte titanesque, qui lui ont permis de faire la différence avec seulement 90 voix d’écart. Il lui faudra désormais un peu plus d’humilité et de tolérance si elle veut rassembler. Pour notre part, nous jugeons que les Laragnais ont voté, que la campagne est finie et qu’il ne nous reste plus qu’à œuvrer pour l’avenir de Laragne-Montéglin. »


+ Sur le même sujet...