Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gérard Fromm

Briançon : Gérard Fromm réélu maire face à Romain Gryzka

Le nouveau conseil municipal de Briançon, installé ce vendredi midi, a réélu Gérard Fromm au mandat de maire, qu’il occupe depuis 2009. Le nouveau leader de l’opposition, Romain Gryzka, s’est néanmoins présenté contre lui lors de cette première séance. Sans surprise, Gérard Fromm a recueilli 25 voix contre huit pour Romain Gryzka. Il a ensuite reçu son écharpe de maire des mains du doyen de l’assemblée, Jacques Jalade.

« Les Briançonnais ont fait le choix du sérieux, de la crédibilité, de la responsabilité », a estimé Gérard Fromm dans son discours d’investiture. Il a énuméré les projets qu’il compte poursuivre : Rhône-Azur, le développement du cœur de ville, l’aménagement du Champ de Mars, la passerelle du Prorel qui est en construction. « On a beaucoup œuvré, en dépit du passif qui a pesé et pèse toujours », a expliqué Gérard Fromm. Tout en se félicitant de la décision du Conseil d’Etat du 24 mars, « que nous avons connue lundi matin : nous ne devons aucune indemnité au groupe Barrière (pour le casino, NDLR), comme nous le pensions. 9,3 millions d’euros, quelle économie ! » Le maire fraîchement réélu de Briançon a également évoqué la rupture de canalisation intervenue ce lundi matin : « Nous avions déjà eu des ruptures à deux reprises, qui avaient privé d’eau les Briançonnais pendant plusieurs jours. Cette fois-ci, grâce à notre choix de créer un réservoir supplémentaire, la rupture a été limitée. »

Arnaud Murgia a assisté à cette séance d'installation, placé derrière son "frère ennemi", Romain Gryzka.
Arnaud Murgia a assisté à cette séance d’installation, placé derrière son « frère ennemi », Romain Gryzka.

Romain Gryzka a voulu prendre la parole à son tour. Gérard Fromm, qui ne le désirait pas dans un premier temps, a cédé : « En général, on prévient de ce qu’on va faire. Ca fait partie de la démocratie », a-t-il justifié. Romain Gryzka en a profité pour régler ses comptes, sous les huées des deux-tiers de l’assemblée : « La propreté de la campagne, parlons-en ! J’ai fait l’objet d’attaques personnelles,  de rumeurs, de dénigrement de ma personne, d’insultes de la part de vos colistiers sur les réseaux sociaux. Jamais de près ou de loin les idées du FN n’ont été les miennes. Je vomis la prose que vous avez écrite à mon encontre. De notre côté, nous avons mené une campagne propre et saine », a insisté l’opposant.

Alors qu’Arnaud Murgia a passé une bonne partie du conseil derrière Romain Gryzka, il n’était plus là lorsque l’élu d’opposition l’a attaqué, s’adressant toujours à Gérard Fromm : « Vous n’avez pas été élu sur votre nom ou votre programme mais sur des consignes de vote du candidat du premier tour (Arnaud Murgia, NDLR) qui est votre allié objectif désormais. Nous ne vous laisserons pas tranquilles, votre politique n’est pas la bonne pour Briançon », a déclaré Romain Gryzka sur les applaudissements d’un tiers de l’assemblée.

« Ca promet », a simplement commenté Gérard Fromm, en déplorant la tonalité du propos du chef de file de l’opposition.

Voici les neuf adjoints qui ont été élus par 25 voix contre huit bulletins nuls :
Première adjointe : Nicole Guérin
Deuxième adjointe : Aurélie Poyau
Troisième adjointe : Francine Daerden
Quatrième adjoint : Eric Peythieu
Cinquième adjointe : Catherine Guigli
Sixième adjointe : Fanny Boyetto
Septième adjoint : Maurice Dufour
Huitième adjoint : Yvon Aiguier
Neuvième adjoint : Jacques Jalade

Par ailleurs, voici la liste des huit élus de l’opposition, sachant que certains nouveaux élus ont démissionné pour laisser leur siège à d’autres : Romain Gryzka ; Emilie Armand ; Florian Dazin ; Alessandro Picat-Re ; Marc Breuil ; Catherine Muhlach ; Catherine Valdenaire ; Bruno Monnier.

Jean-Christophe et Marie-France Sarrazin


+ Sur le même sujet...