Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus

Gap : deux ans de prison ferme pour inceste sur sa fille majeure

Le correctionnel de Gap a condamné un père de 43 ans à deux ans de prison ferme pour avoir commis des agressions sexuelles sur sa fille pendant deux ans, alors que celle-ci était une jeune majeure. Les magistrats l’ont par ailleurs astreint à un suivi socio-judiciaire de trois ans, dont le non-respect serait passible d’une peine supplémentaire d’un an d’emprisonnement. 10.000 € de dommages-intérêts ont été alloués à la partie civile.

Le procès s’est déroulé à huis-clos pendant près de quatre heures, ce jeudi après-midi. La victime, aujourd’hui âgée de 24 ans, a quitté la salle d’audience à plusieurs reprises, en pleurs. Fragile psychologiquement, cette jeune femme avait sombré dans l’alcoolisme alors qu’elle était militaire, ce qui avait alerté sa hiérarchie. Elle avait alors révélé les agressions dont elle était victime, et son supérieur l’avait incitée à porter plainte.

Cette sordide affaire avait débuté par le visionnage de films pornographiques, avant que le père n’ait avec sa fille des rapports sexuels et ne l’amène aussi à des actes zoophiles. Le prévenu considérait que ces relations étaient consenties. Son défenseur, Me Sebbar, a plaidé sa relaxe. L’avocate de la partie civile, Me Rozier, a mis en avant l’emprise psychologique du père.

Le procureur de la République, Raphaël Balland, avait requis une peine de trois ans d’emprisonnement. A l’origine, le parquet avait classé la plainte de la jeune femme sans suite.