Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Tribunal (3)

Vars : accusée d’avoir étranglé sa fille de 18 ans, elle est jugée aux assises

La cour d’assises des Hautes-Alpes jugera à partir de ce lundi après-midi, et jusqu’à mercredi, Saadia Abouhachem, une concierge de 59 ans, à la suite du meurtre de sa fille Marina, âgée de 18 ans, en août 2011 à Vars.

L’accusée, qui était gardienne d’immeuble à Vars-Les Claux, est soupçonnée d’avoir étranglé sa fille puis dissimulé son corps dans le vide sanitaire de la résidence où elle travaillait. Les faits se seraient produits à la suite d’une dispute entre la mère et la fille, vraisemblablement à propos des relations intimes qu’aurait eu la jeune femme avec son petit ami.

La disparition de la jeune fille avait été signalée le 15 août, quelques jours après sa mort. Sa mère avait été retrouvée le lendemain par les enquêteurs dans un hôpital de Lyon, où elle avait été admise après une tentative de suicide. Elle leur avait alors avoué avoir étranglé sa fille et avait détaillé l’endroit où le corps de la victime allait être retrouvé. A la suite du meurtre dont elle est accusée, Saïd Bouhachem avait fui les lieux, non sans prévenir l’employeur de sa fille de son absence, en prétextant qu’elle était malade. Elle s’était rendu en Suisse, chez une amie, et avait ensuite tenté à deux reprises de mettre fin à ses jours.

Saadia Abouhachem sera défendue par Me Roubaud, du barreau d’Avignon. Le père de Marina, partie civile, sera assisté par Me Pellegrin, du barreau des Hautes-Alpes. L’accusation sera soutenue par Emmanuelle Porelli.


+ Sur le même sujet...