Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
La table ronde du secteur touristique du Gapençais avait réuni une cinquantaine de professionnels du tourisme, d'élus et de techniciens.La table ronde du secteur touristique du Gapençais avait réuni une cinquantaine de professionnels du tourisme, d'élus et de techniciens.

Tourisme 2020 : plus de 500 participants aux ateliers de prospective

16 Avr 2014 - 14:54
La table ronde du secteur touristique du Gapençais avait réuni une cinquantaine de professionnels du tourisme, d'élus et de techniciens.
La table ronde du secteur touristique du Gapençais avait réuni une cinquantaine de professionnels du tourisme, d’élus et de techniciens.

Plus de 500 professionnels du tourisme, élus et techniciens ont participé aux ateliers de prospective initiés par le Conseil général des Hautes-Alpes. Dans le cadre de « Tourisme 2020, un avenir en commun », des tables rondes sont organisées depuis le début du mois dans chaque secteur du département afin de réviser le schéma départemental de développement touristique. Cette démarche s’achèvera par des assises du tourisme, qui se dérouleront le 5 juin à Gap. Parallèlement à ces ateliers, une centaine d’experts ont été entendus.

Malgré ses atouts, le département a perdu en dix ans près de 2,4 millions de nuitées touristiques, soit 10 % de baisse de fréquentation avec une dépense journalière moyenne relativement faible. Afin de faire face aux exigences de la concurrence, aux attentes des clients, aux incertitudes de la conjoncture, le nouveau schéma départemental de développement touristique a pour objectif de fixer un cap tout en précisant l’action du Département et de ses partenaires à l’horizon 2020, en termes de grands chantiers, d’aménagements, d’organisation, de services ou de promotion.

« Au moment où les conclusions de l’observatoire national des stations de montagne sont rendues publiques, laissant apparaître une baisse globale de 5 % de l’activité des remontées mécaniques durant cette saison hivernale, le projet mené par le Conseil Général résonne aujourd’hui comme une réponse concrète à apporter aux enjeux touristiques afin de redynamiser la destination Hautes-Alpes sur un marché très concurrentiel », indique Jean-Yves Dusserre, président du Conseil général. Dans un communiqué, il fait part de sa « grande satisfaction ».


+ Sur le même sujet...