Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Sans titre

Un Gapençais jugé pour maltraitance envers sa petite chienne

17 Avr 2014 - 17:24

Le 20 mars 2014, la SPA sud-alpine porte plainte pour sévices graves et actes de cruauté envers un animal. De nombreux témoignages avait amené l’association à s’intéresser au cas de la petite chienne Laika, âgée aujourd’hui de 5 mois, détenue par un Gapençais dans un appartement. Les policiers de Gap se rendent alors chez cet homme et y découvrent une petite chienne prostrée, vivant au milieu de ses excréments, craintive, qui ne se tient pas sur son arrière-train. Après moult négociations, le proprietaire accepte de faire ausculter sa chienne par un vétérinaire, aux frais de la SPA. L’animal présente de nombreuses fractures ( fémur, mâchoire) non soignées. Le propriétaire explique que la petite chienne se cogne dans l’appartement et ne reconnaît pas lui avoir porté des coups. D’autres témoignages confirment que le propriétaire de Laika se montre violent sur sa chienne quand il est sous l’emprise de l’alcool.

La petite chienne a été placée dans une famille d’accueil où elle retrouve un peu de sérénité. Elle continue de se montrer méfiante envers l’Homme, preuve de violences dans son passé. « Elle gardera des séquelles et est inopérable », indique le capitaine de police Martine Bertrand, chef état major DDSP.

Le parquet de Gap a convoqué le mis en cause pour une audience devant le juge unique le 19 juin prochain, à 14 h.