Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus

Trois Gapençais poursuivis pour des infractions routières

24 Avr 2014 - 16:36

Trois conducteurs gapençais sont poursuivis pour avoir conduit sans permis, trop vite ou sous l’emprise de l’alcool.

Le 12 avril, à 13h50, place du Révelly, un premier conducteur, un SDF de 28 ans, est intercepté par les policiers. Après avoir emprunté un véhicule à un ami, l’auteur des faits roule dans Gap, double sans clignotant à une vitesse excessive. Alors que les policiers procèdent à son contrôle sur le bord de la route, le conducteur en profite pour prendre la fuite et franchir un feu rouge. Deux jours après, il se présente de lui-même au commissariat de Gap. Il s’avérait qu’il n’avait pas le permis de conduire. En audition, il reconnaît les faits, à part le franchissement du feu rouge. Il est convoqué le 3 juillet prochain devant le tribunal correctionnel de Gap.

Le lendemain, à 5h40, avenue Emile-Didier, un Gapençais de 23 ans, est contrôlé positif à la suite d’un contrôle d’alcoolémie. Il présente 0,43 mg d’alcool par litre de sang après une soirée bien arrosée. Le parquet décidera d’une ordonnance pénale après l’enquête menée par le commissariat de Gap.

Le 20 avril, enfin, à 6 h45, les policiers interviennent sur un accident de la circulation impliquant un seul véhicule. Arrivés sur place, ils constatent la présence d’une Peugeot 205 couchée sur le côté gauche. La conducteur, seul à bord, a réussi à s’extraire par le coffre. Conduit à l’hôpital de Gap par les sapeurs-pompiers, il est soumis à un contrôle d’alcoolémie dont le résultat est positif (0,76 mg/l). Entendu par les policiers, il reconnaît avoir bu dans un bar et dans une boîte de nuit de Gap, avoir commencé à dormir dans son véhicule au regard de son état. Réveillé par le froid, il aurait repris la route et se serait endormi en conduisant. Il dit ne pas se rappeler les circonstances de l’accident. Le parquet a décidé d’une ordonnance pénale à son encontre.


+ Sur le même sujet...