Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
La Balance 3 Cie Yoann Bourgeois  - Maubec -®  Patrick_DENIS

Gap : le programme de « Tous dehors », le festival des arts de la rue

26 Avr 2014 - 7:00

Durant trois jours, les 30, 31 mai et 1er juin, le festival des arts de la rue « Tous dehors », organisé par la Ville et le théâtre La Passerelle, accueillera huit compagnies à la Pépinière, dans les rues du centre-ville de Gap et au domaine de Charance. Bonimenteurs, comédiens, acrobates, bricoleurs de génie, clowns, musiciens, jongleurs ou magiciens du feu… La palette d’artistes de cette édition est variée, ludique, singulière, surprenante.

Point d’orgue de ces journées de fantaisie artistique, la gigantesque installation nocturne de la très réputée compagnie Carabosse embrasera de mille feux, de mille flammes le parc de la Pépinière pour deux soirées magiques, les vendredi 30 et samedi 31 mai.

Le programme :

1. Les installations de feu de la compagnie Carabosse : du coucher du soleil (21h12…) à minuit, à la Pépinière, une extraordinaire installation, entre feu et flammes, où chacun pourra se livrer à une déambulation poétique et musicale au milieu des lianes, arbres flamboyants, fontaines, abats-jours rougeoyants, rivières de braise, automates et funambules. Gratuit (vendredi 30 et samedi 31).

2. Contre nature du collectif Tricycle Dol : au parking de Charance, de 13h45 à 18h45 dans le cadre de Rendez-vous au jardin. L’esprit d’observation, le silence, la patience et de bonnes chaussures sont les clefs pour partir à la quête d’anomalies étranges et ludiques posées au gré d’un parcours naturel où tout vous semblera étrange. 7€. 1h30.

3. Passage désemboîté de la compagnie Les Apostrophés : vendredi 30 et samedi 31 mai, à 18 h, place aux Herbes. N’ayant l’air de rien et discrètement désinvoltes, cinq passants titillent les broutilles de nos rues et se révèlent être des experts dans le détournement de nos objets quotidiens. Ils avancent, s’arrêtent, dansent, jonglent et virevoltent, mettant sens dessus dessous nos petites habitudes sur fond d’accordéon. Virtuoses de l’absurde, ils distillent humour et folie dans notre ordinaire. Gratuit.

4. Hula Hoopla ! de Julot : vendredi 30 à 17 h, 18h30 et 20h ; samedi 31 mai à 10h30, 16 h et 20 h, sur le parvis du conseil général. Un mât de 9 mètres de haut érigé sur un carré de couleurs, des hula hoops en suspension et un acrobate souple et élastique qui, entre ciel et terre, équilibres et jongleries, s’amuse, divague et ondule jusqu’à se retrouver… tout en haut du mât. Dans la tradition du cirque et de ses exploits, Julot nous affole et nous fait rire en nous faisant ressentir le goût délicieux du vertige. Gratuit.

5. Leaving room de Fugue/Balles et La Balance de Lévité : samedi 31 mai à 17 h et dimanche 1er juin à 15 h et 17 h, au Pré de la danse. Yoann Bourgeois poursuit sa quête du point de suspension, entre envol et chute. Il revient à Gap avec deux petites pièces virtuoses : une miniature jonglée d’une grande finesse et un bien bel hommage à la balance de Lévité, cette machine qui inspira à Newton sa loi de la gravitation. Rêverie et fascination accompagnées par la poésie d’une harpe. Gratuit.

6. Rictus de Christophe Lafargue : samedi 31 mai à 11 h, place Jules-Ferry. Mais qui est donc cet intrigant vagabond au costume défraîchi traînant derrière lui une armoire métallique ? Tel un clochard céleste, il nous invite à le suivre dans les recoins de la ville de Gap, théâtre à ciel ouvert de sa révolte face aux injustices du monde. Une version des Soliloques du Pauvre de Jehan Rictus d’une étonnante actualité portée par une interprétation remarquable. Bouleversant, nécessaire. Gratuit.

7. SKRYF, scripteur de sable, de Gijs Van Bon : vendredi 30 et samedi 31 mai, de 14 à 18 h, en ville. Deux jours durant, vous risquez de croiser au hasard des rues du centre-ville une étrange machine laissant dans son sillage un ruban de lettres de sable. Ce drôle d’engin monté sur roulettes habille délicatement le bitume de pensées, de citations, de poésie. Et si le vent ou les badauds font s’envoler les mots, rappelant l’éphémère de toutes choses, la magie reste dans l’air. Gratuit.

8. Prise de parole de Sébastien Barrier : vendredi 30 et samedi 31 mai à 15 h, place de la République. Sébastien Barrier est un bonimenteur hors pair, un clown anarchique particulièrement bavard et culotté ! À grand renfort d’improvisations, directement inspirées par ceux et celles qui l’entourent, spectateurs, histoires et situations glanées sur le vif, il propose une prise de parole à la fois drôle et grinçante qui célèbre l’instant présent de manière jubilatoire. Avec sa gouaille, quelques objets et une télécaster en bandoulière ce camelot logorrhéique invente en direct un moment unique et ébouriffant. Gratuit.


+ Sur le même sujet...