Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Une nouvelle enquête publique est en cours pour le projet de rocade de Gap, pour ce qui concerne la loi sur l'eau.Une nouvelle enquête publique est en cours pour le projet de rocade de Gap, pour ce qui concerne la loi sur l'eau.

Gap : une nouvelle enquête publique pour la rocade

Une nouvelle enquête publique est en cours en vue de la réalisation de la partie centrale de la rocade de Gap, entre le carrefour du Sénateur et la courbe de Bayard. Elle se déroule jusqu’au vendredi 14 février inclus, dans les locaux des services techniques de la ville de Gap de 7h45 à 11h45 et de 13h30 à 17h30 ainsi que le samedi de 7h45 à 11h45. Les membres de la commission d’enquête se tiendront à la disposition du public : ce mardi 4  février le matin et les 7 et 14 février l’après-midi.

Une nouvelle enquête publique est en cours pour le projet de rocade de Gap, pour ce qui concerne la loi sur l'eau.
Une nouvelle enquête publique est en cours pour le projet de rocade de Gap, pour ce qui concerne la loi sur l’eau.

Cette nouvelle enquête publique est rendue nécessaire par la loi sur l’eau, sachant que le projet a une incidence sur le milieu aquatique. vis des eaux au sens large (eaux souterraines, eaux de surface) tant du point de vue qualitatif (qualité des eaux et du milieu biologique aquatique) que quantitatif (crues, dimensionnement des ouvrages hydrauliques).

La rocade doit franchir quatre cours d’eau : le torrent du Tournefave, le ruisseau de Chateau-Villar, le torrent du Turrelet et le torrent de Bonne. Plusieurs espèces protégées y vivent : l’écrevisse à pattes blanches (espèce patrimoniale à fort enjeu local de conservation), chabot, truite de rivière, blageon dans le Turrelet et/ou Bonne. S’y trouvent également des zones humides et d’espèces faunistiques protégées (crapaud commun et grenouille rousse, espèces à faible enjeu local de conservation).

Sachant que ces zones humides seront touchées, il est prévu d’en recréer au droit du Tournefave (17000m2 de nouvelles zones humides), dans la continuité des zones humides existantes, et d’ajouter des aménagements ponctuels vers les Aurouzes.

La Dreal (direction régionale de l’Equipement) précise que ce dossier « ne traite pas d’autres sujets routiers (bruit, qualité de l’air, paysage, milieu naturel terrestre…), thèmes qui ont été traités dans l’étude d’impact présentée lors de l’enquête préalable à la DUP (déclaration d’utilité publique) ».

D’une longueur de 3 km, la section de Charance de la future rocade devrait coûter 44 millions €. Une voie verte sera créée en parallèle des deux voies de circulation. Le début des travaux reste prévu pour le dernier trimestre 2014.

Matheron produits pétroliers Gap